AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 x Des larmes perlées

Aller en bas 
AuteurMessage
Despotique Harmonie
As des Chats
Despotique Harmonie

Perso 1 : //
Perso 2 : [W]ind | [S]olitaire
Perso 3 : [A]pprentie | [G]uerrier
Nombre de messages : 4918
Age : 23
Puf : Threnody =D
Mais appelez-moi Will. Will tout court. x)
Date d'inscription : 02/02/2008
Points : 1667

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

x Des larmes perlées Empty
MessageSujet: x Des larmes perlées   x Des larmes perlées EmptyMer 25 Nov - 19:15

x Des larmes perlées
[Assemblée de Clan]


      Mélopée Funèbre entra dans le Clan en boitillant, le pelage dégoulinant de sang et les yeux ternes. Alertés par les sentinelles, trois guerriers se précipitèrent vers leur lieutenante qui les repoussa doucement. D'entre ses dents serrées s'échappait un fin gémissement. Elle s'arrêta, la truffe au ras du sol, pour reprendre son souffle, ferma les yeux et vacilla. Durant un instant, elle sembla sur le point de s'évanouir, mais elle se retint, et releva lentement la tête. Malgré la fatigue et la douleur, ses prunelles bleus brillaient d'une détermination farouche.
      Bientôt ameuté par les quelques chasseurs présents lors de la scène, le Clan de rassembla vivement au pied du Promontoire. Mélopée Funèbre y grimpa laborieusement, évitant de s'appuyer sur sa patte avant droite, où sinuait une large balafre sanguinolente. Elle s'assit enfin en haut du rocher, son sang continuant de s'écouler doucement sur la roche. Des murmures étouffés parcouraient la foule à ses pieds. Pourquoi donc la lieutenante revenait-elle seule, alors qu'elle était partie il y a quelques heures avec sa chef ? Qu'était-il arrivé aux deux chattes ? Et surtout, surtout, Étoile du Sud était-elle vivante ?
      La chatte noire expira bruyamment et secoua la tête. Enfin, elle planta résolument son regard dans celui des guerriers massés en-dessous d'elle. Au fond d'elle-même, elle jubilait ; des étincelles dorés fusaient dans le ciel de ses projets, elle bouillonnait. Malheureusement, elle devait encore feindre le désespoir. Encore quelques minutes. Mais elle devait avouer que la blessure qu'elle s'était elle-même infligée à la patte la lançait atrocement. Elle grimaça, et vit Lumière Opaline se dirigeait à la hâte vers elle, suivit de son apprenti. D'un geste las de la queue, elle enjoignit la guérisseuse à patienter. Elle reporta ensuite son attention sur la foule de chats anxieux, et commença d'une voix éraillée et rauque :

      « Chats du Clan de l'Ombre, c'est un bien triste jour pour nous. Aujourd'hui même, alors que je discutais avec notre meneuse, sur le Chemin d'Herbes, afin de lui montrer les restes d'un repas du Clan de la Rivière, nous fûmes prises en traître par une patrouille ennemie. Cinq guerriers de la Rivière nous tombèrent dessus et blessèrent grièvement Étoile du Sud. Nous combattîmes vaillamment, mais ils étaient bien trop nombreux ; notre chef tomba sous les coups. Il ne restait que moi, également blessée, pour entendre que le chef de patrouille, dont j'ignore le nom, revendiquait des droits sur nos terres. Puis ils nous laissèrent là, Étoile du Sud et moi, notre meneuse flottant dans son sang. Je rassemblai mes dernières forces pour venir vous voir, et vous annoncez cette triste nouvelle... Étoile du Sud n'est plus. »

      Un concert de lamentations s'échappa des chats rassemblés sous elle. Un discret sourire plissa ses yeux. La vérité, la seule vérité, c'est qu'elle avait elle-même assassiné la meneuse. Mais bon, inutile de le leur préciser, tout comme il était inutile de préciser qu'elle avait agi dans l'intérêt du Clan. Elle dressa la queue, et le silence revint. Chaque félin retenait son souffle. Une folle lueur d'espoir dansait dans leurs prunelles. Qu'espéraient-ils ? Qu'elle leur annonce que la chatte brune avait ressuscité ? Bande de lâches. Ils refusaient de regarder la vérité en face. Mélopée Funèbre renifla dédaigneusement. Elle dissimula cette marque de contentement sous une toux.

      « Et bien que cela m'arrache le cœur, et que j'eusse préféré dire ces mots en d'autres circonstances... Je prends la tête du Clan de l'Ombre. Je partirai donc demain, seule. Inutile de courir le risque que le Clan de la Rivière lance une attaque, profitant de l'absence de plusieurs de nos guerriers. »

      Elle descendit ensuite du Promontoire et s'assit lourdement sur le sol, les yeux fermés, savourant sa fieffée victoire. Enfin ! Enfin, après tant d'années passées à manigancer et à trahir, elle prenait la tête de son Clan ! Une vague de jouissance l'envahit ; elle poussa un soupir d'aise. Puis elle entendit les pas des guerriers qui venaient lui témoigner leur réconfort. Comprenant qu'elle devait également donner quelques ordres, elle se redressa lentement, agitant son pelage lourd de sang, et annonça :

      « Noir de Café, Lac de Jade, prenez un apprenti avec vous et allez chercher le corps de notre meneuse. Il est toujours au Chemin d'Herbes. »

      Ceci dit, elle reposa sa tête sur ses pattes. Malgré sa victoire, elle se sentait épuisée. Le combat qu'elle avait livré contre Étoile du Sud avait été éreintant ; cette dernière avait tout fait pour se défendre. Elle renifla l'air. L'odeur de lait et de mousse que dégageait Boule Magique, la fille de la défunte, vint lui titiller les narines. Elle ouvrit une paupière, adressa un regard emplit de fausse compassion à la gamine. Une douleur à la patte lui arracha un grognement. Elle chercha des yeux Lumière Opaline. Un peu de toile d'araignée ne serait pas de trop...


Dernière édition par † Patte Lugubre. le Mer 25 Nov - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://tatoudemalause.skyrock.com/
Noir de Café
Félin Légendaire
Noir de Café

Perso 1 : Griffe de Plomb
Perso 2 : Noir de Café
Nombre de messages : 1687
Age : 22
Puf : Coffee ou Griffou', comme vous voulez !

Date d'inscription : 29/07/2008
Points : 1654

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

x Des larmes perlées Empty
MessageSujet: Re: x Des larmes perlées   x Des larmes perlées EmptyMer 25 Nov - 20:42

Est-ce une mort importante pour tout le monde ?

Le soleil descendait déjà du ciel, et laisserai place à l lune et l'ombre dans quelques heures seulement. On sentait bien la mauvaise saison qui approchait à toute allure, car l'astre de la nuit arrivait en effet plus tôt.

Noir de Café, comme chaque jour à cette heure, allait se prendre un morceau de gibier sur la pile qui diminuait grandement ces temps-ci. Il allait ensuite s'installer devant la Tanière des Guerriers, et mangeait son morceau de viande en toute tranquillité. Ce jour-là devait être un jour comme les autres, mais alors qu'il rongeait les petits os du lapin qu'il s'était choisi pour enlever les moindres morceaux de viande, il remarqua un attroupement de félins devant l'entrée du camp.
Un intrus ? Un guerrier blessé ?
Le vieux guerrier brun laissa tomber ses os et se dirigea vers le petit groupe. Comme il était plutôt grand, il n'avait pas besoin de bousculer tout le monde. Il remarqua alors qu'un félin avançait tant bien que mal, tête baissé.
La matou écarquilla les yeux quand il vit à quel point était blessé le guerrier. Sa patte avant laissait derrière elle une large trainée rouge.

Il reconnut soudain la lieutenante, Mélopée Funèbre. Dès l'instant-même, il put deviner ce qui c'était passé. Ce n'était pourtant pas compliqué.
La jeune lieutenante était parti il y a quelques heures seulement en compagnie de son chef, Etoile du Sud. Les deux félins avaient discutées, et c'était fait attaqué par une créature sauvage, même peut-être par un autre clan...

A la tête basse et l'air déprimée de la lieutenante, Noir de Café devina également que leur chef était morte. Morte au combat.
La mort de quelqu'un est toujours triste, qu'on l'apprécie ou non. Noir de Café avait vu grand nombres de membres de sa famille mourir, y compris ses parents, et ses frères et sœurs.
Même si il n'avait jamais aimé Étoile du Sud, une légère pointe de tristesse le traversa, mais pas plus que ça. Car, de plus, l'idée que Mélopée Funèbre devienne chef le mit en extase. La lieutenante avait toujours voulut agir, et ferait une très bonne chef !

Il laissa le petit groupe de félins agglutiné autour de Mélopée Funèbre pour lui demander ce qu'il s'était passé, e parcourut le Clan du regard. Il y a quelques minutes seulement, tout le monde discutait ou mangeait tranquillement...
Lumière Opaline, la guérisseuse, suivit de son apprentie, se dirigeait vers Mélopée Funèbre et lui proposa certainement ses soins. Noir de Café était trop loin pour voir ou entendre la réponse de la lieutenante, mais quand il vit la guérisseuse s'éloigner et se diriger vers sa Tanière, il sut qu'elle avait refusé pour le moment.

L'odeur du sang faisait venir de plus en plus de félins autour de la lieutenante, mais tous s'écartèrent quand celle-ci se dirigea vers le Promontoire. Le matou brun s'y dirigea à son tour. Il fallait s'y attendre. Ils allaient avoir droit au petit discours habituelle pour expliquer comment était morte leur chef, et à quel point elle était désolée... etc, etc.
Noir de Café s'assit à l'arrière de la foule de chats qui regroupaient tout le Clan de l'Ombre.

Il ouvrit alors grand les oreilles pour écouter les paroles de leur nouvelle chef:

« Chats du Clan de l'Ombre, c'est un bien triste jour pour nous. commença la lieutenante après que la foule se fut tût

Non, il ne s'intéressait pas au blabla habituel, mais il essayait plutôt de voir "derrière" ces paroles. De voir si la lieutenante était vraiment en extase à la mort de leur chef. Il remarqua une petite étincelle dans son regard, mais impossible de deviner si c'était les larmes qui perlaient ua coin de son oeil, ou une étincelle de victoire...

Aujourd'hui même, alors que je discutais avec notre meneuse, sur le Chemin d'Herbes, afin de lui montrer les restes d'un repas du Clan de la Rivière, nous fûmes prises en traître par une patrouille ennemie. Cinq guerriers de la Rivière nous tombèrent dessus et blessèrent grièvement Étoile du Sud. continua Mélopée Funèbre après un court silence.

C'est bien ce qu'avait prédit Noir de Café... Les deux amies étaient tombées sur une embuscade ennemi. Mais pour l'instant, la lieutenante, à part cette petite étincelle dans son regard, ne présentait aucun signe de victoire. Ou alors elle jouait vraiment bien la comédie.

Nous combattîmes vaillamment, mais ils étaient bien trop nombreux ; notre chef tomba sous les coups. Il ne restait que moi, également blessée, pour entendre que le chef de patrouille, dont j'ignore le nom, revendiquait des droits sur nos terres. Puis ils nous laissèrent là, Étoile du Sud et moi, notre meneuse flottant dans son sang.

Le matou brun jeta également un regard à la foule, qui commençait à comprendre, mais attendaient tous la fins du récit de Mélopée Funèbre avant de se plaindre. Certains avaient déjà des larmes qui perlaient sur leur joues, alors que d'autres tendaient l'oreille, l'air choqué. Peut-être deux ou trois autres chats dans la foule étaient comme Noir de Café et ne présentaient aucun signe de tristesse. Il croisa aussi le regard de certain guerriers qui le regardait d'un air étrange, comme si il était un intrus. Ce n'était pas totalement faux. Mais il leur rendait leur regard, pour bien montrer que la mort de leur chef "bien-aimée" avait fait monter une petite pointe de tristesse en lui, tout de même.
Mais bon, il fallait maintenant se concentrer sur Mélopée Funèbre qui termina son récit sur une phrase auquel personne ne semblait s'attendre:

Je rassemblai mes dernières forces pour venir vous voir, et vous annoncez cette triste nouvelle... Étoile du Sud n'est plus. »

C'est à ce moment-là que les plaintes s'élevèrent de la foule, on entendait des pleures, des prières, des injures envers le Clan de la Rivière...
Mais pourtant, Noir de Café plissa les yeux pour rester encore plus concentré sur Mélopée Funèbre, malgré le brouhaha de la foule. La jeune chatte plissa soudain les yeux. Cette fois, ce fut au tour de Noir de Café d'avoir des étincelles dans les yeux. Ce signe était précieux, mais de sa place, impossible de vraiment distinguer ce que cela voulait dire. Se retenait-elle de pleurer ? De rire ? De crier au désespoir ?
En un geste autoritaire, mélopée Funèbre leva la queue, et toute la triste assemblée se tût. Tous, ou presque, avaient les joues pleines de larmes, et certains pleuraient encore en silence.
Noir de Café restait le regard fixé vers Mélopée Funèbre. La chatte parcourut l'assemblée. Elle rajouta:

« Et bien que cela m'arrache le cœur, et que j'eusse préféré dire ces mots en d'autres circonstances... Je prends la tête du Clan de l'Ombre. Je partirai donc demain, seule. Inutile de courir le risque que le Clan de la Rivière lance une attaque, profitant de l'absence de plusieurs de nos guerriers. »

Certains chats parurent surpris que la lieutenante, bientôt chef, décident de faire le chemin jusqu'au Hautes Pierres seule. Surtout avec son état.
Mais cela cachait-il quelque chose ?
Noir de Café fronça le museau, et la lieutenante descendit enfin du promontoire. Si seulement il avait put se mettre en face d'elle, il aurait directement sut le plus profond de ses pensées...
Il se mit sur la pointe des pattes pour voir l'expression de Mélopée Funèbre. Mais elle avait les yeux fermées. Elle semblait réfléchir.
Encore une fois, impossible de deviner quoi que ce soit... Quoi qu'elle est à cacher, la lieutenante dissimulait bien ses pensées...

Mais bon, après tout, peut-être que Noir de Café se faisait aussi des idées, peut-être que la lieutenante était authentique, franche...

L'assemblée se dispersa. Certians retournaient à leur repas, d'autres entouraient de nouveau Mélopée Funèbre. Le matou couleur café jeta un regard vers les os qu'il avait laissé tomber plus tôt, et remarqua que deux apprentis s'en étaient emparés, et jouaient maintenant avec. Dans un soupir, il se détourna des deux chatons et se rapprocha du troupeau qui entourait la jeune chatte.

« Noir de Café, Lac de Jade, prenez un apprenti avec vous et allez chercher le corps de notre meneuse. Il est toujours au Chemin d'Herbes. » l'entendit-il ordonner.

Il se rendit soudain compte qu'il était concerné... La chef l'envoyait-il chercher le corps car elle s'était rendu compte qu'il "l'espionnait" ? Non, il devait arrêter sa parano. Pourquoi la lieutenante serait-elle forcément indigne de confiance ? Il lui fit un signe de la tête pour montrer qu'il partait, et se dirigea vers la sortie du camp avec Lac de Jade, essayant de sortir de sa tête cette idée de lieutenante machiavélique.


Dernière édition par Chance/Coffe le Mer 25 Nov - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Despotique Harmonie
As des Chats
Despotique Harmonie

Perso 1 : //
Perso 2 : [W]ind | [S]olitaire
Perso 3 : [A]pprentie | [G]uerrier
Nombre de messages : 4918
Age : 23
Puf : Threnody =D
Mais appelez-moi Will. Will tout court. x)
Date d'inscription : 02/02/2008
Points : 1667

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

x Des larmes perlées Empty
MessageSujet: Re: x Des larmes perlées   x Des larmes perlées EmptyMer 25 Nov - 20:52

      [Raaaah, imparonnable erreur, je voulais dire Noir de Café T_T
      EXCUSES-MOI GRIFFOU !!!!
      Bref, j'ai édité What a Face]
Revenir en haut Aller en bas
http://tatoudemalause.skyrock.com/
Noir de Café
Félin Légendaire
Noir de Café

Perso 1 : Griffe de Plomb
Perso 2 : Noir de Café
Nombre de messages : 1687
Age : 22
Puf : Coffee ou Griffou', comme vous voulez !

Date d'inscription : 29/07/2008
Points : 1654

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

x Des larmes perlées Empty
MessageSujet: Re: x Des larmes perlées   x Des larmes perlées EmptyMer 25 Nov - 20:54

[Aaah oui d'accord ! XD J'ai pas fait attention, car Graine de Café existe aussi ! x) J'édite mon Rp. C'est pas grave ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


x Des larmes perlées Empty
MessageSujet: Re: x Des larmes perlées   x Des larmes perlées EmptyMer 25 Nov - 21:37

P.etite M.andarine

WRATH



Je ne fais pas confiance aux idiots,
surtout ceux capable de tout.




    Regardant les autres chats de son clan l'air perflexe, elle se demandait comment de pareil barbares pouvaient s'amuser. Les chats du clan étaient mauvais, tous, ils étaient fous. Excepté l'un dont elle avait fait la rencontre il y a même pas une lune. Il l'avait rire pour la première fosi depuis longtemps. Son nom ? Ile Flottante, un guerrier adorable à l'esprit enfantin. Cette pensée l'enjoua, et sa queue batta violemment. Mais elle ne dit rien, toisant tout ces chats sans coeur. Des félins qui l'avaient enlevé de SON clan. Celui-qui l'avait nourri durant ses première lunes, tout ça parce que ses parents défunts appartenaient à l'Ombre. Jamais elle ne les pardonnerai de pareilles choses, mais elle voulait rester ici. Au moin, si il avait une quelconque guerre contre le clan adverse, elle serait là pour leurs dire avant que mort et souffrnaces reigne. C'était sa mission qu'elle s'était confié toute seule. Elle, simple petite chatonne voulant la lune, elle n'abandonera pas, jusqu'à l'ateindre.

    # Vise la lune, et même si tu l'atteins pas, tu atteiriras parmi les étoiles #

    Sa mère adoptive lui répetait sans cesse ses paroles, comme pour lui dire que tout était possible. Petite Mandarine était plus utile ici, au lieu d'être un fardeau pour son véritable clan. C'était comme ça, elle avait préféré le sacrifice au bonheur, mais elle y retournera, pour voir les yeux de sa soeur de coeur une nouvelle fois.

    Mélopée Funèbre, lieutenante de ce clan plutôt sombre débarqua dans le clan, saignant sur son épaule noire. Elle escalada le promontoire et monta sur le promontoire. Petite Mandarine cracha de haine, elle n'aimait pas cette chatte, elle semblait si mauvaise. Les prunelles pourpres de la chatonne ne cesserent de la regarder. Que se passait-il ? Ou plutôt .. Qu'avez t-elle encore fait ?

    « Chats du Clan de l'Ombre, c'est un bien triste jour pour nous. Aujourd'hui même, alors que je discutais avec notre meneuse, sur le Chemin d'Herbes, afin de lui montrer les restes d'un repas du Clan de la Rivière, nous fûmes prises en traître par une patrouille ennemie. Cinq guerriers de la Rivière nous tombèrent dessus et blessèrent grièvement Étoile du Sud. Nous combattîmes vaillamment, mais ils étaient bien trop nombreux ; notre chef tomba sous les coups. Il ne restait que moi, également blessée, pour entendre que le chef de patrouille, dont j'ignore le nom, revendiquait des droits sur nos terres. Puis ils nous laissèrent là, Étoile du Sud et moi, notre meneuse flottant dans son sang. Je rassemblai mes dernières forces pour venir vous voir, et vous annoncez cette triste nouvelle... Étoile du Sud n'est plus. »

    Petite Mandarine fit les gros yeux. Elle connaissait les chats aimant l'eau, jamais ils ne serraient assez fou pour tenter quelque chose de pareil. C'était impossible ! Elle mentait à coups sûr ! Le clan de la Rivière était loyal et fier, jamais il n'affronterai des félins moin forts qu'eux. La rouquine feula méchamment, signe de son mécontentement. Un guerre était donc possible ?


    « Et bien que cela m'arrache le cœur, et que j'eusse préféré dire ces mots en d'autres circonstances... Je prends la tête du Clan de l'Ombre. Je partirai donc demain, seule. Inutile de courir le risque que le Clan de la Rivière lance une attaque, profitant de l'absence de plusieurs de nos guerriers. »


    Petite Mandarine était irracible de nature, mais c'était trop. Cette chatte était folle, une psychopate sans coeur. Jamais le clan de la rivière ferraient des choses pareilles. ET surtout, bien qu'elle les détestaient déjà, jamais la chatonne eut autant de dégout pour le clan de l'Ombre. Elle renifla autours d'elle, les autres geurrier se contentaient de remuer la queue mécontant et inquiets. La chatte noire sauta ensuite du promontoire.

    « Noir de Café, Lac de Jade, prenez un apprenti avec vous et allez chercher le corps de notre meneuse. Il est toujours au Chemin d'Herbes. "

    La future meneuse regardait dans tout les sens, cherchant surment quelqu'un. Petite Mandarine s'approcha d'elle, l'air à la fois menaçant, mais ridicule sur une gamine. Ses prunelles rousses lançaient des éclairs, la chatonne ne manquait pas de toupet. Elle continua à la foudroyer du regard et finit par déclarer méchamment :

    - Lâche ! Jamais le clan de la Rivière aurait fait ça ! Jamais ! Tu es mauvaise ! Comment oses-tu dire de pareilles choses ?!

    La rouquine n'avait pas peur. La lieutenante n'oserai pas la tuer. Mais Petite Mandarine ne pouvait s'empêcher de la mépriser. Elle avait mentit, et ça .. La rouquine le prouverai.


Revenir en haut Aller en bas
Abeille Rousse
Félin Légendaire
Abeille Rousse

Perso 1 : Nuage Cendrée
Perso 2 : ombre
Perso 3 : guerriere
Nombre de messages : 1348
Puf : maya
Date d'inscription : 14/07/2008
Points : 805

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

x Des larmes perlées Empty
MessageSujet: Re: x Des larmes perlées   x Des larmes perlées EmptyMer 25 Nov - 22:30

Abeille Rousse sortit de sa tanière alertée par l'agitation soudaine du camp. Elle franchissait à peine le seuil du repaire des guerriers qu'elle sentit l'odeur du sang. Elle ne mit pas bien longtemps à comprendre ce qui se passait : il était arrivé quelque chose de grave même très grave vu l'agitation qui régnait dans le camp. Un soupir s'échappa de la petit rouquine. Elle s'avança vers le groupe de chats. Certains pleuraient, d'autres se lamentaient. Maya bouscula plusieurs chats pour savoir ce qui se passait. Quand elle fut face à face avec Mélopée Funèbre elle réalisa ce qui s'était passé. La lieutenante du Clan de l'Ombre était couverte de sang et elle revenait seule alors qu'elle était parti avec Etoile du Sud. Dans la foule elle entendit un chat soupiré : "Etoile du Sud est morte". La guerrière comprit enfin le sens du rassemblement. Elle s'attendait à pleurer, à sentir son cœur se déchirait une fois de plus, à sentir ce sentiment d'injustice et d'impuissance s'abattre sur elle mais elle ne ressentit absolument rien, comme si elle était incapable d'éprouver quelque chose. Avait-elle tellement souffert qu'elle était incapable d'être triste à nouveau ? Surement. Le Destin l'avait tellement frappé qu'elle était devenu impassible à ses attaques. Abeille Rousse était toujours face à Mélopée Funèbre. La rouquine la regarda, son regard ne montrant aucun sentiment. Elle n'éprouvait rien à part de la lassitude car, il fallait l'avouer, Maya était lasse de toutes ses morts. Lasse de voir les chats pleuraient en croyant que ça les aiderait. Pleurer ne servait à rien, même pas à soulager la peine que l'on ressentait. Elle était bien placée pour le savoir. Elle avait tant pleurer durant toute sa vie, tant prier le Clan des Etoiles d'arrêter de s'acharner sur elle et elle avait même, à u moment, arrêter de croire que leurs ancêtres veillaient sur eux et les protégeaient. Elle fixa la foule de félins. Ce n'était qu'une bande de chats ignorant tout de la vie, la douleur, la tristesse, la solitude et le rejet. Il ne connaissait pas ce sentiment d'impuissance et de faiblesse qui serrait le cœur d Abeille Rousse à chaque fois qu'elle se réveillait. Il n'était pas lasse de la vie, au contraire ils l'aimaient et étaient heureux et rien que pour ça elle les enviait. A quoi bon se torturait l'esprit avec des réflexions aussi déprimantes ? Un besoin de s'éloigner de tous ces chats en deuil la fit revenir à l'instant présent. Elle ne supportait plus la tristesse. A ce moment précis Maya était heureuse d'être seule. Au moins aucun chats ne venait l'embêter avec des problèmes personnels qui pour elle était insignifiant. Elle regarda le nouveau lieutenant et lui dit, d'une voix morne :

-Tu mérites ta place de lieutenant.


En vérité elle ne connaissait pas Mélopée Funèbre. Elle se retira lentement vers sa tanière après avoir pris une petite souris sur le tas de gibier. Installée, à l'entrée du gîte des guerriers, Abeille Rousse regardait les chats se lamentaient. Tout en mangeant elle pensa à sa soeur. Il ne se passait pas une journée ou elle ne pensait pas à elle. La tristesse l'envahit peu à peu. Elle n'essaya même pas de combattre ce sentiment, de le repousser. Elle e voulait pas oublier Etoile Enflammée.


Dernière édition par Abeille Rousse le Sam 28 Nov - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Somptueux Pétale
As des Chats
Somptueux Pétale

Perso 1 : Somptueux Pétale / Ombre
Perso 2 : Etoile d'Orange / Etoile (anciennement Ombre)
Perso 3 : Oeil de Saphir / Ombre
Nombre de messages : 4033
Age : 21
Puf : Feknow

x Des larmes perlées Pikachu_vs_pikatwo_gif_by_justingirl104-d3008lb
x Des larmes perlées Obito_and_kakashi_gif_by_taki89-d2zydqw

x Des larmes perlées 142317Evoli
Date d'inscription : 28/01/2009
Points : 4371

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

x Des larmes perlées Empty
MessageSujet: Re: x Des larmes perlées   x Des larmes perlées EmptyJeu 26 Nov - 12:02

Le soleil était assez haut dans le ciel. Il ne chauffait guère fort, car la saison des feuilles mortes était enfin arrivé, mais il réchauffait les félins du mieux qu'il pouvait. Coeur d'Orange se léchait vigoureusement son poitrail roux flamboyant. Ses petits étaient dehors, en train de jouer avec les autres chatons. Heureuse de voir cette scène d'amusement, Elle se rappelait elle-même, étant chatonne, faire les mêmes jeux qu'eux aujourd'hui. Elle eut un peu de nostalgie mais elle savait qu'elle ne devait pas. Elle était contente, avec ses chatons, ses amis, son compagnon et son grade de guerrière. Elle s'étira un peu. Puis elle se lécha une patte et se la passa sur son oreille. Il y a quelques heures, le lieutenant et le chef du Clan de l'Ombre étaient partis patrouiller. La rouquine s'inquiétait un peu, elles devaient déjà être rentrées, maintenant. Leur était-il arrivé quelque chose ? Elle essaya de ne pas y penser. Et pourtant, elle devrait. Elle ne savait pas quelle triste nouvelle elle allait entendre. Et cela ne lui fera pas plaisir... Apparemment, la chatte rousse n'était pas la seule à se demander où étaient Mélopée Funèbre et Etoile du Sud. Presque tout le monde savait qu'avant, ces deux-là ne s'aimaient pas. Mais depuis que Mélopée Funèbre était devenu lieutenante du Clan, elles s'étaient plus appréciées qu'avant. Puis un mouvement attira l'attention des félins. Une chatte noire de jais, Mélopée Funèbre justement, dégoulinante de sang entra dans la clairière en boitant. Coeur d'Orange, folle d'inquiétude, s'avança jusqu'à son lieutenant. Celle-ci la repoussa doucement et vacilla. Quand elle se releva, elle s'avança jusqu'au Promontoire et grimpa dessus difficilement. Déjà, Lumière Opaline et son apprentie, Nuage Gris, accouraient vers la blessée. Mais elle leur fit un signe d'attendre et la guerrière ensanglantée convoqua Assemblée. Quand tous les membres furent dans la clairière, elle prit la parole :

" Chats du Clan de l'Ombre, c'est un bien triste jour pour nous. Aujourd'hui même alors que je discutait avec notre meneuse, sur le Chemin d'Herbes, afin de lui montrer les restes d'un repas du Clan de la Rivière, nous fûmes prise en traîtres par une patrouille ennemie. Cinq guerriers de la Rivière nous tombèrent dessus et blessèrent grièvement Etoile du Sud. Nous combattîme vaillament, mais ils étaient bien trop nombreux; notre chef tomba sous les coups. Il ne restait que moi, également blessée, pour entendre que le chef de patrouille, dont j'ignore le nom, revendiquait des droits sur nos terres. Puis ils nous laissèrent là, Etoile du Sud et moi, notre meneuse flottant dans son sang. Je rassemblait mes dernières forces pour venir vous voir et vous annonçez cette triste nouvelle... Etoile du Sud n'est plus."

*Quoi ?!* se dit Coeur d'Orange, abbatu. Elle n'en croyait pas ses oreilles. Etoile du Sud... la bienvaillante et courageuse meneuse du Clan de l'Ombre... Morte ? Mais comment ? Pourquoi ? Tant de questions se bousculaient dans la tête de la rouquine. Dés cet instant, la digne guerrière voulut que toute cette journée ne soit qu'un mauvais rêve, ou une farce d eleur lieutenante. Mais non. La chatte était tétanisée, pétrifiée. Jamais elle n'aurait espérer entendre pareille nouvelle de la journée. Cette journée, qui avait commencer si bien... Des cris de lamentaions s'élevèrent de l'Assemblée. Tout le monde se demandèrent comment cela avait-il bien pu se passer. Et puis, les chefs n'avaient-ils pas tous neuf vies ? Boule Magique était elle aussi atterrée. Les chats, affolés, ne surent que penser de ce qu'ils venaient d'apprendre au sujet de la mort de leur chef bien-aimée. Coeur d'Orange se rappelait encore qu'elle avait connu la mort d'Etoile Enflammée, d'Etoile d'Abricot et maintenant, d'Etoile du Sud. Elle n'en revenait pas. Pourquoi le Clan de l'Ombre est presque si... menaçé ? Pour obtenir le silence, Mélopée Funèbre fit un signe de la queue et toussota avant de reprendre :

"Et bien que cela m'arrache le coeur, et que j'eusse préféré dire ces mots en d'autre circonstances... Je prends la tête du Clan de l'Ombre. Je partirais donc demain, seule. Inutile de courir le risque que le Clan de la Rivière lance une attaque, profitant de l'absence de plusieurs de nos guerriers."

Mélopée Funèbre descendit ensuite lourdement du Promontoire avec un sourire malicieux que presque seule Coeur d'Orange pouvait voir. Elle eut un doute. Que s'était-il vraiment passer ? Personne ne le savait. Elle ne traîtait pas son lieutenant de menteuse ou de traître. Elle voulait juste savoir la véritée. La chatte noire savoura sa victoire mais fit une grimace de douleur et appela deux guerriers :

"Noir de Café, Lac de Jade, prenez un apprenti avec vous et allez chercher le corps de notre meneuse. Il est toujours au Chemin d'Herbes."

Aussitôt qu'elle eut prononcé cette ordre, elle alla directement à sa tanière. Mais la rouquine ne faisait pas trop confiance à sa lieutenante. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle se méfiait. Ensilence, les guerriers prient chacun un apprenti et partirent en direction de l'entrée du camp. Quand ils revinrent, ils transportaient avec eux le corps de la défunte chef du Clan de l'Ombre. Ils la déposèrent au sol afin que chacun puisse lui faire ses adieux. Coeur d'Orange lui murmura :

Tu as été une très bonne meneuse pour le Clan de l'Ombre, je ne t'oublierais jamais.


Elle laissa échapper une larme de tristesse et leva le ciel pour regarder la Toison Argentée. Les premières étoiles commençaient à briller. Une seule étoile illuminait plus le ciel que touites les autres. Et la guerrière savait que c'était Etoile du Sud qui avait rejoint leurs ancêtres.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




x Des larmes perlées Empty
MessageSujet: Re: x Des larmes perlées   x Des larmes perlées Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
x Des larmes perlées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» x Des larmes perlées
» Les cries aveugles et les larmes sourdes d'une enfant [Cassie]
» Ginella - Quand les mots manquent, les larmes font le reste
» Desserts "d'amon-nos-z-autes"**
» Les larmes d'Hillary apportent de beaux sourires!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans ABB :: 
Archives
 :: Anciens RPS
-
Sauter vers: