AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Assemblée de Février

Aller en bas 
AuteurMessage
Trafalgar Star
As des Chats
Trafalgar Star

Perso 1 : Patte d'Eden, Vent.
Perso 2 : Eclat de Flamme, Rivière.
Perso 3 : Coup de Foudre.
Nombre de messages : 3563
Age : 22
Puf :
Nami.
Ou Flame.

Assemblée de Février Mini_100911105621373390


Date d'inscription : 02/07/2009
Points : 4170

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyLun 15 Fév - 22:48

[ASSEMBLEE OUVERTE]
Répondez ou je vous tue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lune éternelle
Félin très connu
Lune éternelle

Perso 1 : nuage de minuit/aucun
Perso 2 : rivière/rivière
Perso 3 : guerrière/guerrière
Nombre de messages : 692
Age : 23
Date d'inscription : 25/11/2009
Points : 811

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyMar 16 Fév - 1:17

La soirée était déjà bien avancée lorsque je franchis l’entrée du camp du clan de la rivière, mon clan, la patrouille avait durée plus longtemps que prévu, notre itinéraire de départ avait été chamboulé par une odeur suspecte au nord-ouest de la rivière, nous avions longé la rive durant une bonne heure avant d’atteindre la frontière qui nous séparait du clan du vent, résolu à abandonner cette mystérieuse piste nous avions fait alors demi-tour pour revenir le plus vite que possible au camp pour être à l’heure pour le départ de l’assemblée.



Malgré que le réchauffement climatique que j’avais remarqué dernièrement une pluie de cristaux blancs se déversait sur la forêt dépourvue d’une végétation florissante pour le moment, mon regards bleu suivait ces flocons fins et glacés se déposer sur mon pelage et mon museau, sur la nappe immaculée légère qui s’effritait malgré cet apport en ressource nouvelle venant du ciel. Secouant doucement ma tête je me mettais en marche vers la réserve de nourriture, mais arrivé devant celle-ci je me rendis compte qu’elle ne comportait que deux malheureuse proies, déposant ma musaraigne maigrichonne attrapé sur le chemin du retour.



Détournant mon regard de l’amas de viande si peu garnit, je me dirigeais désormais vers la tanière des apprentis, pénétrant dans l’antre, l’air chaud et rassurant m’accueillit, je ma hâtais de rejoindre ma couche pour profiter de quelques heures de sommeil bien mérité avant le grand départ, bercé par les bruits de la faune et la douce respiration de mes camarades je laissais mes paupières recouvrir mes prunelles pour plonger dans les bras de morphe.



Un son strident me sorti de mon sommeil réparateur relevant la tête, papillonnant des paupières, les yeux encore embrumé par le sommeil trop vite interrompu.

Que tous ceux qui partent à l’assemblée se tiennent prêt !

La voix de ma meneuse acheva mon réveil et rapidement je m’extirpais de ma couche puis trottinant vers l’entrée de la tanière je soufflais un bon coup avant de franchir le palier délimitant l’intérieur du dehors , partant affronter le froid mordant de cette fin de mauvaise saison, je pris ma place au sein de la troupe qui c’était déjà formé au milieu du camp, comme lors de ma toute première assemblé une lune plus tôt je me positionnais juste derrière étoile de satin, une ancienne vint m’accoster, elle avait le pelage blanc et possédait des yeux bleu azur qui avait une lueur triste comme une profonde blessure, une vieille rancœur, la voix fatigué elle me dit :

Nuage de lune c’est ça ? S’il te plait viens me voir après l’assemblé pour me dire ce qu’il si est passé je suis malade donc il m’est impossible d’y aller en personne cette lune-ci.

Soudain je me souvins de son nom lui lançant un petit sourire je lui répondis doucement :

Bien sur écume de neige je viendrais te voir aussitôt que je serais de retour.

-Merci.

Et la véterante se retourna pour partir vers la tanière des anciens d’un pas non chaland. Quand la chef du clan de la rivière donna le signal de départ, en parfaite harmonie tous les félins s’élancèrent vers le tunnel de roseau, une fois la première étape du voyage passé notre bande aux pelages multiples se déplaçaient avec plus de difficultés qu’à l’habituel à cause du brouillard, en effet celui-ci nous entourait, une prison grisâtre et épaisse. Plissant les yeux j’arrivais à discerner les chats du groupe de tête, notre lieutenante piment des indes et étoile de satin notre meneuse bien aimée, les eux chattes les plus importantes du clan ouvraient la marche vers cette nuit placé sous le signe de la paix et du partage. Bien des minutes plus tard le lac était en vu, arrivé au bord j’hésitais comme la plupart des chats présents bien l’étendu d’eau sombre soi gelé la monté de la température ces derniers jours ne permettait pas d’affirmer qu’elle ne céderait pas pendant la traversée, prudemment je posais une patte sur la surface blanchâtre craignant d’entendre une craquelure et de voir la glace se briser en mille morceau devant mon être me stoppa mais rien ne se passa le pont tenait bon. Alors j’entamais ma progression vers la rive opposée. J’avais parcouru la moitié du chemin quand "crac" puissant me fis tourner brusquement la tête en arrière, là un apprenti de tout juste six lunes voyait le support sur lequel reposait ses coussinets se fendre sous lui. Mon regard croisa le sien une fraction de seconde, je lis dans ses yeux la peur, la surprise, une fraction de seconde plus tard son arrière train rentrait en contact avec l’eau trouble apparut quelques secondes plus tôt, il poussa un cri, d’un bond je me précipita vers le novice pour lui porter secours, arrivant à ses côtés je plongeais vers l’avant, saisissant le novice par la peau du coup, je l’aidais pour retrouver patte sur un sol plus stable, tirant le matou de toutes mes forces vers le haut, ce n’est qu’au bout de dix minutes d’efforts que je parvins à le hisser sur la glace, haletant le jeune chat tremblant, dit dans un souffle :

Merci

-De rien ça va aller fais plus attention.

-Oui je vais essayer.

Une fois que je me suis assuré qu’il allait à peu près bien, je rejoignis l’île avec une prudence redoublé.



Montant sur la berge je m’ébrouais avant de m’enfoncer en compagnie d’autre membre de mon clan dans les profondeurs du terrain de terre mou et de neige. Une l’imposant rocher atteint je jetais des regards partout autour de moi mais aucun chat d’un autre clan n’était dans mon champs de vision, j’avais beau humer l’air seul celles de la rivière et de l’île ne trahissait la présence d’un des trois autres clans, une fois encore nous étions les premiers sur place cela semblait devenir une habitude soit nous étions en avance constamment soit le clan de l’ombre, du vent et du tonnerre étaient toujours un retard. Poussant un soupir d’exaspération je me dirigeais vers mon endroit favori un saule, tout près du rocher mythique, protégeant, du vent, de la neige, de la pluie de la bas on avait une excellente vu et l’acoustique y était parfait. Une fois arrivé à destination je me laissai choir sur le sol, m’enfonçant dans la fine couche de poudreuse encore présente, je levais les yeux vers la lune, elle étincelait ce soir, mes deux orbes se confondaient à merveille avec l’astre bleuté qui illuminait notre monde lorsque le soleil s’en allait. La toison argenté se démarquait du fond sombre, du coin de l’œil j’aperçus la chatte crème eu yeux bleu sauter sur le rocher gris et s’y assoir gracieusement attendant patiemment les autres félins. D’ailleurs un groupe se détacha de la pénombre pour venir prendre place en face du clan de la rivière. Concentré sur les nouveaux venus, je ne m’aperçus de la présence d’un autre chat que quand sa voix s’éleva dans l’air tranchant le silence pesant.



[bon je suis la première pour changer et je n'ai pas oublié!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Légende Solaire
Félin Star
Légende Solaire

Perso 1 : -
Perso 2 : Il n'est d'autre Clan que celui de la vérité et de la justice.
Perso 3 : Guerrier du Vent Disparu
Nombre de messages : 722
Age : 27
Puf : Colt
Date d'inscription : 01/05/2009
Points : 820

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyMar 16 Fév - 2:36

Retour

      Combien de saison s'étaient-elles écoulées depuis qu'il avait quitté la forêt ? Ce nouveau monde qu'il venait à peine de rejoindre, et qu'il avait dû brutalement abandonner. Légende Solaire releva la tête, vidant ses poumons. Puis inspira...

      Les senteurs de la forêt l'assaillir. Ces odeurs de plaines giboyeuses, de forêt verdoyantes, de ruisseaux profonds. Tous ces arômes d'un foyer qu'il avait dû laisser derrière lui à l'âge de seulement six lunes, alors qu'il n'était encore qu'un apprenti.

      Dorénavant, l'étendue sauvage était recouverte d'un manteau blanc immaculé. L'air était imprégné des effluves glacés de l'hiver. Le froid transperçait sa fourrure qui s'était épaissie avec les saisons, vagues mordantes contre ses muscles transis. Ses paupière devinrent lourdes, ses épaisses pattes se dérobèrent sous son corps devenu immense au fil des années. Il s'écrasa au sol, la neige amortissant le poids de l'Hercule au yeux rouges qui sombrait peu à peu dans les méandres de la fatigue et du sommeil...


      ...

      Des rires, des ombres, des silhouettes... il voyait trouble. La chaleur suffocante faisait émaner des montagnes de détritus une odeur abominable. Rapidement le gout du fer glissa sur sa langue. bien vite remplacée par l'immondice qui remontait déjà de ses entrailles, jaillissant de sa bouche en souillant la terre, pourtant déjà morte...


      « Gnnm.. Beûûrghlaarrssshh !!! »

    • Quelques Mois plus tôt...
    • France - Paris
    • L'Arène de l'Alliance
    • 2:02 PM

    • « Lâche l'affaire gamin, tu n'as pas le niveau. Tu le sais très bien. »

      Tigre du Crépuscule s'apprêtait à répondre, lorsque une énorme patte lui érafla la joue. Il se fendit et frappa, sa propre patte recouverte d'un épais liquide rouge sifflant à quelques centimètres de l'œil de son adversaire, qui lui afficha alors un air désolé et compatissant.

      Il avait attaqué trop tôt, permettant à son adversaire de parfaitement anticiper son attaque. Ses flancs étaient maintenant totalement à découvert.


      « Et mer... »

      Il émit un gémissement de douleur, plié en deux sous la puissance du choc. Au moment où il se recroquevilla, la garde haute prête à subir une rafale de coup. Il passa par en dessous et le frappa droit dans les poumons, coupant d'une seule estocade sa respiration. Puis avec un rictus, l'envoya à nouveau bouler contre les parois de pierre délimitant l'aire de combat, comme un vulgaire jouet trop usé pour avoir quelconque attrait à ses yeux.

      « La technique est parfaite, la force de frappe excellente. Tu souffres néanmoins d'un gros point faible... »

      Le félin s'approcha du mur de granit où Tigre du Crépuscule était écroulé. Recouvrant son corps suant et ensanglanté de sa gigantesque ombre. Dans le Clan du Vent où il habitait autrefois, le félin au yeux rouges était déjà considéré comme un colosse, un véritable géant. Seulement, Croc d'Ogre l'était encore plus. De toute sa vie, jamais il n'avait rencontré de chat plus grand que lui...

      « Tu as toujours combattu contre plus petit que toi. Tu as toujours utilisé ta haute taille pour dominer le combat au corps à corps. Tu n'as aucune idée sur la façon de combattre plus grand que toi. »

      Un rayon de lumière doré filtra alors au travers du dôme de verre faisant office de toit. L'Astre Royal apparut alors dans toute sa splendeur, baignant le Colisée dans une clarté ardente. Tigre du Crépuscule sourit. Maintenant, il était sur de l'emporter.

      ...


      Légende Solaire rouvrit brusquement les yeux. Contemplant les ténèbres nocturnes, ébahis. Il prit alors conscience du temps perdu, puis jura. Ses yeux couleur sang scintillèrent d'un éclat indescriptible tandis qu'il s'élançait en direction de l'immense forme sombre du lac. Il devait se hâter, sans quoi il risquerait de le manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyMar 16 Fév - 12:02


    Esprit du Vent
Esprit du Vent avançait parmi la troupe de félin de clan de l'Ombre. Il se sentait à moitié étouffé avec tout ces chats autours de lui, d'autant plus que son pelage était déja asser long comme ça. Le jeune matou continua d'avancé sans ronchauner un seul mots. Avant de partir, il avait eu à peine le temps de se reposer après sa partie de chasse. Esprit du Vent était fatigué, mais sa détermination de participer à l'assemblée l'avait emporté sur sa fatigue. Une fine couche de glace se présenta devant la petite troupe de félins. Il s'y risquèrent à monter dessus sachant qu'elle pouvait craquer à tout moment.

Esprit du Vent poussa un vague soupir. Certains chats se plaignaient tandis que d'autre criaient qu'ils ne grimperaient sûrement pas sur de la glace qui peu céder. Finalement, tout les félins montèrent sur cette ama de glace instable. Les coussinets du jeune mentor était gelé. Ses pattes étaient toutes engourdies avec le froid, malgré son épais pelage. La travercé se fit sans danger pour les félins, mais de temps en temps on pouvait entendre un petit crac ou un rale. L'île se présenta devan eux et plusieurs chats pousserent un soupire de soulagement. Le Clan de la Rivière était déjà présent. Esprit du Vent alla s'assoir près s'un petit buisson, tandis que le chef parti se placer sur le grand roché. Le jeune guerrier regardat un insyant la toison argenté. "Pourvue que le Clan des Etoiles face que cette assemblée se passe bien..."priat-il interrieurement. La dernière fois qu'Esprit du Vent avait participé à une assemblé, la lune avait été couverte par un gros nuage. Il regarda tout les félins. Le clan de la Rivière se mélangeait avec celui de l'Ombre pour se raconter les derniers évenements. Le matou se sentait bien ici. Il y avit toutes les odeurs de chaque clans, et il aimait bien savoir les petites nouvelles de chaques clans. Espérons que cette assemblé se passe bien...


( désolé pour les fautes d'orthographes...)


Dernière édition par Nuage des Flots/E.du Vent le Dim 21 Fév - 19:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Trafalgar Star
As des Chats
Trafalgar Star

Perso 1 : Patte d'Eden, Vent.
Perso 2 : Eclat de Flamme, Rivière.
Perso 3 : Coup de Foudre.
Nombre de messages : 3563
Age : 22
Puf :
Nami.
Ou Flame.

Assemblée de Février Mini_100911105621373390


Date d'inscription : 02/07/2009
Points : 4170

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyMar 16 Fév - 14:15

Lame Tranchante
Flam'-Foudr'-Zéphyr




    #.Un jeune chat se trouvait être adossé contre un épais tronc à la parois rugueuse. Il avait l'air très vexé, et son regard trahissait une haine plutôt ardente. Sa queue battait violemment le sol tari par cette sècheresse permanente. Il n'y avait aucune trace de végétations excepté les gros arbres mal repartis. Lui, il se trouvait contre le plus gros, son regard anisé se balançant de gauche à droite. Le félin était de taille adulte, mais on voyait grâce à ses expression que ce n'était qu'un chaton. Les bipèdes auraient dit que c'était un félin de type Maine Coon, mais à vrai dire, c'était tout simplement un bâtard légèrement plus grand que la moyenne. Mais ses muscles, encore fins, trahissait un entraînement pendant la croissance. Pour un minou, il était déjà bien sculpté pour le combat. Un autre chat arriva à sa rencontre. Contrairement à l'autre, il n'avait aucun air de jeunesse. Au contraire, le temps avait fait un tel impact sur lui que chaque détails de son visage et de sa corpulence paraissait dissonant. Mais toute cette désarmonie le rendait presque beau au final. Ses yeux -ou du moins, son œil- rencontra le regard du félin boudeur. Il se mit à sourire et le rejoins. Le jeunot l'accueilla d'un sifflement courroux. Le gros mâle vexé, fit la sourde oreille, et s'assit sur ses deux flancs en face de la stupide boule de poils. Son regard était sans rancune, et il l'arborait plutôt un ton sérieux.

    - Tu vas bouder longtemps ?
    - Ta gue** !

    Cette manière de parler vexa surement le vétéran. Mais il avait l'habitude que le chaton lui réponde avec autant de tact. Il n'était pas forcément méchant au fond, juste un petit peu simplet. Mais le gros matou ne s'avoua pas vaincu, et il resta assit, sans même bouger la moustache. C'était une manière plutôt affective de lui montrer qu'il faisait attention à lui. Mais le chaton "n'avait besoin de personne car le chat le plus fort au monde ce sera lui". Certes il était bête de prendre cela avec beaucoup de vantardise, c'était le plus faible de la bande...

    - On va pas tarder à repartir, Zorro. Dépêche-toi sinon on ira en Occident sans toi !
    - La ferme !

    L'occident, ou plutôt l'Europe. C'était la destination finale des bipèdes. Ces chats faisait tous partit de l'équipage. Ils servaient à chasser les rats du rafiot. Certes ce n'était pas une profession très enviable, mais ces chats des quais étaient heureux. Ils voyageaient maintenant depuis plus de quatre mois, et bientôt, ils atteindraient " La côte d'Azur".

    - Je t'ai promis que tu rejoindrais les Spartiates !
    T'es pas content ?
    - Si ils sont aussi merdiques que toi, ça m'intéresse pas. Casse-toi !


    Là, le gros matou se mit à rire comme jamais. Zorro sembla irrité, oui, il avait gaffé. Peu être que le chaton était plus fort qu'un guerrier, mais il ne faisait pas de taille face à son voisin. Celui-ci était pourtant un spartiate de bas grade, ayant quitté son clan pour s'endurcir. Maintenant il voulait y revenir. Mais ça, le jeunot s'en fichait. Il était juste très vexé de ne pas avoir battu son compagnon. Pourtant, il avait déjà réussit de maintes fois. Mais il était mauvais perdant, même pire, extrêmement rancunier.

    - Bon maintenant ça suffit ! Rhô, Zorro, vous vous dépêchez ou ils partent sans nous !

    Les deux mâles sursautèrent. Adossé de l'autre coté du tronc se trouvait le chat le plus fort de la troupe. Il était très élégant et raffiné, et toute la consonance de son corps dissonait avec celle de Rhô. Cela amusa notre gamin, et après avoir mit le Spartiate à terre, il courra jusqu'au navire, poursuivant celui qu'il rêvait de battre un jour.#


    Lame Tranchante sortit de ses souvenirs de manière plutôt désagréable. Désormais, il était un guerrier esclave de ses propres rêves. En ce moment même, il ondulait sur la neige aux cotés de Coup de Foudre et Éclat de Flammes. La reine avait tenu à venir à l'assemblée malgré tout. La pauvre venait de reperdre un chaton, Petite Bulle qui venait de mourir de faim. Ses yeux ruisselaient de larmes, mais Zorro ne put rien faire, pas même Flam'. Ils étaient tout les deux impuissants face aux malheurs de la femelle. Mais Griffe de Métal, lui était toujours là pour la belle. Le guerrier au pelage enflammé lui se contentait d'un maigre sourire. Il avait retrouvé la vue trois jours plus tôt, mais dégageait toujours la même haine profonde envers le clan des étoiles. Il les traitaient d'incapable accablant leurs frères vivants de malheurs. Mais dans tout les cas, le chat aux yeux émeraude avait toujours été méprisable, et à la fois admirable. Le guerrier vit le meneur au pelage bleuté arriver.

    - Gloups..

    Zorro essaya de se planquer derière son "ami" pour pas que le chef du Vent le reconnaissent. L'autre jour, pour s'enfuir, il avait du ôter une vie à Étoile de Zéphyr. Bien sur, il s'en était sorti avec beaucoup de mal. Même extrêmement : on achève pas un chef comme ça. Mais avec beaucoup de chance, il avait réussit. Le guerrier en profita pour s'asseoir, pensant qu'ils serait plus discret que debout. Cela marcha, car l'autre ne vint pas à sa rencontre. Mais il lui passa à coté pour discuter avec un guerrier brun. Il était un peu plus grand que lui et ses prunelles étaient grenats. Il semblait très fort, même extrêmement fort. Un léger sourire se traça sur ses lèvres. Mais il ôta rapidement ses mauvaises pensées. Si il faisait ça le jour de l'assemblée, il aurait des ennuies.. Il tenta quand même d'écouter la conversation.

    - Tigre du Crépuscule ! Tu reviens enfin ?

    Zorro s'approcha encore légèrement du meneur, comme un simple guerrier passant. Mais lorsqu'il fut à quelques centimètres de lui, il entendit sa voix douce prononcer, audible seulement pour lui.

    -
    Et de deux..!


    Que voulait-il employer par là ? Notre guerrier brun de le saura sans doute jamais.

    [Beh ça marche les menaces xD]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loi Divine
Félin Légendaire
Loi Divine

Perso 1 : Loi Divine / Vent
Nombre de messages : 1558
Age : 21
Puf : Shane - Hinayu. Mais on me connait sous le petit surnom de Star ou Abyss...
Date d'inscription : 22/10/2008
Points : 1653

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyVen 19 Fév - 11:03

    Cascade d'Etincelles

    Je me glissait entre les arbres, silencieuse comme le vent. La lune était bien haute dans le ciel, et les étoiles piquetait le ciel de taches lumineuses. Le temps était dégagé, et il ne faisait pas trop froid. Je m'ébrouait pour chasser les gouttes d'eau qui restaient collées à mon pelage après la traversée de l'étendue d'eau qui nous séparait de l'Île. Mon pelage beige et brun flottait au vent comme les grands carrés de couleurs qui symbolisent les façons de miauler chez les Bipèdes. J'avais dit un jour à ma mère, lorsqu'elle me les avait montré:
    -"Que cela doit être compliqué pour eux! Nous nous miaulons tous de la même façon ou que ce soit."
    Aujourd'hui, ce qui allait être dit serait important. L'Assemblée de ce soir marquerait la fin de l'hiver. Nous prendrions des nouvelles des autres Clans. Personellement, je discuterais avec les autres Guérisseur et ce sera tout. Je ne tenait pas à me faire remarquer. Lorsque nous arrivâmes dans la clairière, deux Clans étaient déja prséent, vu le nombres de félins qui levèrent la tête vers nous. Noir de Café passa devant, suivi de la jeune Coeur d'Orange. Une jeune chatte adorable et un félin plein d'assurance. Je m'installa à la périphérie de lieu de rendez-vous et me contenta de regarder les chats prendre place.
    Nuances du Crépsucule
    Etoile de Zéphyr prit la tête du groupe. Je suivait en retrait, comme d'habitude. Sauf que depuis quelques mois, j'avais gagné le respect du Clan. Je ne pourrais peut-être jamais avoir d'apprenti, même après la pauvre Nuage de Dalhias. Il me manque...une oreille. L'oreille droite. A présent cela ne m'embettait plus, mais il fut un temps oui mes expéditions de chasse ne rapportait rien ou alors je tombait régulièrement, m'éxpédia directement chez le guérisseur. Maintenant j'ai appris à maîtriser ce handicap, qui ne m'embettait quasiment plus au quotidien. Je levait la tête et vit la clairirère ou se réunirait l'Assemblée de ce soir. Je souriait. Cela faisait un bon bout de temps que je n'était pas venu. J'accélérait l'allure, regeoignant en quelques foulées le chef.
    Je descendait tranquillment jusqu'au centre de la clairière, ou se tenait un groupe de guérriers de plusieurs Clans. Je ne reconnu pas grand monde, appart Jardin d'Eden que j'avais déja vu pendant le voyage. Je regardait autour de moi, cherchant quelqun que je ne trouva pas. Soudain, tout le monde tourna sa tête vers les meneurs. On aurait juré qu'ils se disputaient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyVen 19 Fév - 11:51

Plume Céleste


Lorsqu'elle ouvit les yeux, à l'aube, le premier mot qui lui vint à l'esprit fut "assemblée". En effet, elle se déroulait le soir-même. La guerrière noire epérait y participer. Mais pour l'instant, ce n'était pas la question. Même si la réunion des quatre clans était à la tombée de la nuit, aujourd'hui était une journée comme les autres. Plume Céleste bailla, s'étira et se leva. Une fois dehors, elle huma l'air de la forêt et du froid et regarda le ciel. Il était bleu pâle, parsemé d'étoiles, à peine visible. On voyait encore nettement la lune, qui ne tarderait pas à ce faire effacer du ciel par les rayons du soleil. La chasseuse se dirigea vesr la tas de gibier où elle choisit un mulot. Il n'était pas bien gros mais sa chair était tendre et délicieuse à souhait. En quelques bouchées à peine, a chatte noire l'avala. Par la suite pas questions de se reposer où de rêvasser. Elle bondit surses pattes et remarqua que la pile de gibier n'était pas énorme. une petite chasse ne ferait de mal à personne.
Quand Plume Céleste rentra au camp, le soleil déclinait à l'horizon et il rougeoyait le ciel. La chasse avait été plutôt bonne, aujourd'hui. La guerrière déposa les proie attrapées sur le tas de gibier. Elle prit un rat d'eau et entreprit de le manger sur place. Elle avait chasser toute la journée et cela l'avait épuiser. Une fois rassasier, la chatte noire commença à faire sa toilette.
Sa y est. Les guerriers et apprentis étaient paré pour l'assemblée. Plume Céleste en faisait partie. Mener par leurs chefs, le Clan du Tonnerre se dirigeait rapidement vers l'île. La nuit récouvrait la forêt. Mais une pleine lune magnifique illuminait ciel. Une fois arrivé sur le lieu de l'assemblée, la guerrière leva la tête pour l'admirer. Elle ignorait presque les autres félins, autours.


Petit Lagon


Ce soir se déroulait l'assemblée. Assis à l'entrée de la pouponnière avec son frère et ses soeurs, Petit Lagon regardait les guerriers et apprentis se rassembler à l'entrée du camp. Comme il les enviait ! Mais bientôt, lui aussi irait, en temps qu'apprenti. Bientôt il allait atteindre les six lunes, comme Patte d'Energie, Patte Précieuse et Petit Pétale. Leur mère, Coeur d'Orange, s'apprêtait à rejoindre les autres. Le chaton l'interpella :
- Maman !
La reine se tourna vers eux et Lagon continua :
- Tu nous raconteras, hein ?
Il lui sourit et savait que son frère et ses soeurs aimeraient aussi savoir ce qui se passait.


Poitrail Gris


Poitrail Gris quitta le camp avec le reste de sa patrouille. Le soleil était à son zénith. La petite troupe de chat parcourait le territoire au trot, à la recherche d'éventuelles traces ennemies où de gibier. La guerrière apperçut une souris. Tapis au sol, la chatte grise avança vers elle et bondit. Piégé entre les griffes de la chasseuse, l'animal ne put s'enfuire. Poitrail l'acheva d'un coup de crocs. Elle décida aussi par la suite de ne pas l'enterrier mais de l'emmener avec elle, savant qu'ils ne repasserait pas par ici. Pendant le reste de la patrouille, les chats ne découvrirent heureusement aucune pistes ennemies sur leur territoire. En rentrant au camp, La guerrier mangea sa prise à l'entrée de la tanière des guerriers et discuta longuement avec un chasseur qui se plaignait de son apprenti, apparement très maladroit. Après une toilette rapide, Poitrail Gris s'assis au pied du promontoire avec les autres : le chef donnait la nom de ceux qui participait à l'assemblée. Par bonheur, la guerrière en faisait partie.
La groupe de chat marchait à présent droit vers l'île. Une fois arrivé là-bas, la chatte grise s'assis. Tout le monde bavardait et échangeait les derniers potins.


Epine de Rosier

Epine de Rosier était plus qu'heureux. Non seulement il y aurit l'assemblée le soir-même, mais en plus il y avait des chances our que Coeur d'Orange soit là. Ils ne se voyait que rarement et n'avait donc pas souven des nouvelles d'entre eux. Le guerrier espérait que les chatons allait bien, peut-être qu'ils étaient apprentis, maintenant et qu'ils pouvaient participer à l'assemblée. La matou soupira : le temps passait vite. Il entama alors le lapin qu'il avait prit. Pendant le reste de la journée, le chat pensa moins à l'assemblée et se consantra sur la chsse et l'entrainement de son apprenti Nuage de Rosier. Celui-ci progressait vite et il ferait un bon guerrier, Epine de Rosier en était sur.
Quand le soir arriva, le guerrier ne pensait plus à autre chose. Et s'il n'y allait pas ? Il serit terriblement déçut. Enfin, leur chef apparut sur le promontoire te commença à égrenner les noms des participants. Ouf, Rosier en faisait parti. Soulager, il avança rapidement, sur le chemin menant à l'île. Arrivé là-bas, tout de suite, le matou chercha Coeur d'Orange. Mais parmis tout les élins, il ne la vit pas. Il s'approcha alors qu'un chat assis près d'un buisson, qui faisait partie surement du Clan de l'ombre, vut son odeur.
- Bonsoir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyVen 19 Fév - 12:36

Iles Tropicales



    Je revenais au camp après l'entrainement de nuage des Flots, fatiguée. Aujourd'hui était le soir de l'assemblée, tout les chats le savaient. Les apprentis se demandaient qui y participerait. Moi, je savais que je pourrais y participer, avec mon nouveau chef: Etoile Caféïnée. [...] Maintenant, je devais y aller avec les chats de l'Ombre, Etoile Caféïné m'avait appelée, je pouvais y aller avec eux, une chance pour moi, je n'y avais jamais participé en temps qu'apprentie, j'étais trop spéciale. Maintenant que j'étais guerrière, parfois, je préférait rester aux cotés des anciens et des chatons, souvent gardés par les apprentis qui ne s'y prenne pas parfaitement. Je ne crois pas être parfaite, loin de là mais j'ai plus l'habitude qu'eux je dirais. Aujourd'hui, je n'avais pas envie de rester. Je partais donc aux cotés d'Esprit du Vent, l'âme soeur. nous arrivâmes à l'assemblée, après un passage ddélicat sur une belle plaque de gel, le Clan de la Rivière était déjà là. L'assemblée commença...



[ C'est court désolé ]
Revenir en haut Aller en bas
Etoile Magique
As des Chats
Etoile Magique

Nombre de messages : 3498
Age : 23
Puf :
Brown
Sinon à vous de voir

Date d'inscription : 02/01/2009
Points : 3391

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:
Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyVen 19 Fév - 13:53

Nuage de Magie
La vie réserve bien des choses...

    Une douleur aux pattes, les yeux fermés, la chatte dormait, mais son rêve était si étrange... Un rêve qui faisait mal aux pattes, est-ce normal, ou est-ce de la magie ? Un signe du clan des Étoiles, ou un simple coïncidence ? Ah ah, cela faisait rire la chatte surdouée. Nuage de Magie n'avait pas encore pris l'entrainement, car le chef n'avait pas encore décidée du sort de la fille d'une grande chef. Pourquoi l'avoir repoussée dans un fossé qui s'est refermée sur elle, pour qu'à tout jamais, elle broie du noir. La mort de sa mère l'avait beaucoup affectée, et avoir un nouveau chef la répugnait. Tout le monde savait aussi que la petite chatte avait réussit l'exploit de tuer l'assassin de sa mère, une des plus grandes guerrières du clan, mais aussi l'ancienne chef. Traitresse et Manipuleuse.

    Le camp était en action aujourd'hui, pourquoi ... Elle ne s'en rappelait pas, mais sans-doute rien de grave. Les événements la dépassaient, elle ne prêtait nullement attention aux paroles de ses amis, et des ses ennemis. Convaincue à jamais qu'elle ne servait plus à grand chose depuis son exploit déjà oublié ... Les chats s'affolaient dans la clairière. A cette heure-ci, rien n'est normal, la lune est haute, et les chats sont presque tous réveillés, que ce passe-t-il ? Un mort ? On va être attaqués ? On va attaqué un clan ? Les anciens font encore des siennes ? Pfff, elle n'en avait rien à faire, elle avait juste l'envie de manger une bonne pièce de viande, qui l'attendais sagement dans la clairière. Elle se leva, les pattes encore endolories, et marcha jusqu'à l'entrée de la tanière. Elle était seule, tous les apprentis étaient dehors. Encore un mystère pour elle.

    Elle alla doucement se coucher près du tas de gibier, et pris la dernière proie, elle l'avait méritée après cette rude journée de chasse avec Étoile Caféïné. Tout la matinée elle avait pisté un gros lièvre, bien-sur, elle l'avait attrapée, mais a dû de résigner à le donner aux Anciens, toujours cette injustice, pourquoi eux ils peuvent tous manger, alors que les apprentis chassent pour tout les clan ? .... Trois petits point... Trois petits cochons... Pourquoi pense-t-elle à ça, et à-t-elle déjà vu un cochon d'abord ? Oui, dans la ferme non loin de là, et c'est tout rose et moche. D'ailleurs pourquoi nous vous parlons de ça.. On s'éloigne légèrement du sujet de départ.. Hum Hum...

    Le minois remplis de sang et de bout de viande, Nuage de Magie se fit un petite toilette, et remarqua que des chats la regardait.

    « Mais, enfin, Nuage de Magie, pourquoi mange tu avant de partir ? Veux-tu vraiment importuner les Guerriers de Jadis ? »

    « Mais qu'est-ce que tu raconte, je mange quand j'ai faim, les Guerriers de Jadis n'ont aucuns pouvoirs pour m'empêcher de me remplir le ventre. J'ai méritée tout autant que toi de manger une pare de viande. »

    L'apprenti grogna, et la dévisagea.

    « Lève toi ! On va être en-retard par ta faute ! »


    Nuage de Magie se leva d'un bond, et grogna de toute s'est force, intimidant l'apprenti prétentieux en-face d'elle.

    « Ose-tu encore me donner des ordres minus ? Tout le monde sait ce que j'ai fais, et je peux reconnaitre les traîtres, ne me dérange plus ainsi dans ma toilettes. »

    L'apprenti tout tremblotant recula de quelques-pas, et dit ;

    « Excuse mon intrusion dans ta vie, Nuage de Magie, mais nous devons partir à l'île, l'assemblée va commencée. »

    La chatte se figea. Comment avait-elle pu oubliée ainsi l'assemblée... Elle hérissa son pelage pour passer devant l'apprenti, et partit en courant vers la masse de chats qui sortaient du camp. L'assemblée risque d'être passionnante avec tous ces signes qu'on signales dans les quatre clans.


Arc Lumineux
Je ne m'en rappelais pas...
C'est si ... Fascinant !

    Guérisseuse tremblotante n'existe pas, les Guérisseurs ne sont jamais malades, ls se soignent eux même, mais là je ne vous parle pas maladie, mais Froid. Oui, le froid, ce temps que tout le monde redoute, le Vent glaciale qui vous colle le pelage sur la peau, vous oblige à tourner les oreilles dangereusement pour ne pas les glacées. Cela réduits votre tactique de discrétion, mais aussi d'attaque et repérage. Avec un ouïe diminué, l'ennemi est gagnant, il suffit de quelques secondes d'inattention et c'est le coup fatal. C'est pour cela qu'Arc Lumineux déteste ce temps ... La neige qui tombe, ainsi que le grêle et la pluie verglaçante.. Brr, un temps à ne pas sortir un chien dehors. Heureusement d'ailleurs.

    La horde de Chats se dirigeait sur la Colline, plusieurs soufflaient méchament à cause de la monter, elle éraintait, mais ce qui se trouvait au bout, Arc Lumineux en était émerveillée ... Elle n'avait jamais Participée aux Assemblées, mais venait de se rappelée que cela la fascinait. Un tel comportement des quatre Clans était magnifique. Elle aimait se genre de choses, juste pour assouplir les liens entre les clans. C'est tout simplement... Fascinant !

    Plusieurs chats étaient déjà sur l'Île, toute les goûts y étaient. cela s'entait milles choses. Les clans d'abord, mais aussi la peur, le stress... Tout cela mélanger, c'était encore plus Fascinant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://0Green-Day0.skyrock.com
Sushi
Félin Star
Sushi

Perso 1 : Âme Mélancolique [ Tonnerre ]
Nombre de messages : 719
Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2010
Points : 826

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyVen 19 Fév - 14:39

Nuage de Lave

"L'Assemblé"


Ce soir se déroulerais l'assemblé, comment sa aller se passer?Je ne sais pas....Une chance peut-être de retrouver Coeur d'Enncre, ma compagne.Je dormais a présent paisiblement, je rêvais de mes fils et mes filles...Patte de Givre, Petit Lys, Patte Pourpre,Patte Crystaline,Peite Symphonie et même Petit Iris était la.Dans mon rêve je les voyais s'amuser dans la poudreuse de l'hiver, ils riais au éclats quand tout a coup je les vis tous grandir puis vieillir et mourrir.Je ne voyais plus rien il raidit sombre et la j'ai était réveillé...
Étoile de Zephyr faisait regrouper les guerrier et apprentis pouvant participer a l'Assemblé.Je commençait a me dirigeais vers la meute de chat regrouper pour me mettre avec eux.Le chef donna le signal, tout le monde se mis a marcher.
Lorsue nous arrivions la soirée avait commençait, le chef donna a nouveau un signal et tout le monde se mis a grimperdur la glace, qui avant était le Lac...Quelque félin on eut du mal a grimper pour atteindre la terre ferme mais ce n'était pas mon cas moi j'ai réussi a grimper facilement.Lorsque j'arriva je me mis parmis tout les felins bizarment je me sentai gênait, il ya avit trop de felins jamais auparravent je n'avait jamais vus autant de félins lors d'une assemblé.Les chef était la chacun leur tour ils parleraient des différents evenement qui se passer dans leur clan.Soudain j'eu envie de posais une questions:
-Le gibier se fait rare y a t-il eu des mort dans des clans?
Soudain les félins présent me regardait avec les yeux ronds et un air etonné qu'avais-je dit qui aurait pût les contrariés enfin les étonné.
Je regardais a présent dans les alentour cherchant quelqu'un pour m'aider mais je ne vis personne....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyVen 19 Fév - 16:47


NUAGE D'ARGENT
Assemblé

La nuit commencée déjà lorsque le groupe félin se regrouper pour partir à l'assemblé.A se moment je le rejoignit et nous nous mettions en route pour le lac.Lorsque nous sortions du camp j'huma les effluves familière de lapins décampant dans les brousailles mélanger à celles du clans et de la fôret.La Toison Argentée étincelait sur l'eau d'une rivière gelée lorsque nous passions sur la rivière gelée,je sentais mes pattes s'engourdir par le froid qui régnait.
Nous dûmes sauter sur un frêne abattu pour enfin arriver dans une clairière ou la neige et quelque perce-neige régnaient.Plus loin un chant de souche se présentait.Traversant le champ je n'entendi pas les autres se dépécher a l'approche d'un monstre.Quand je m'en rendit compte,je détala à travers le champ et rattrapa la meute de felin et fit halte une fois le monstre semé.Le temps de reprendre mon souffle,le groupe commençait à reprendre le chemin, mais juste quelque mètre plus loin nous refîmes hâlte,nous etions enfinarriver.
Nous arrivons devant le lac gelé,j'eu du mal à atteindre la terre ferme mais une fois le plus dur passer je ne pu m'empécher de réprimer un cri de joie en appercevant les silouètesde plusieurs félin,discutant des nouvel dans les clans.
Revenir en haut Aller en bas
Étoile de Velours
Félin Star
Étoile de Velours

Perso 1 : Étoile de Velours / Étoile
Nombre de messages : 756
Age : 23
Puf : Velours ou V'lour

Guimauv' for Cacahuète!
Flower for Nut's
L'Huître for La Moule
Tissudouw for Dow

Vous pouvez trouver d'autre surnom si vous voulez!
Date d'inscription : 14/06/2009
Points : 892

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyVen 19 Fév - 17:40

Coeur de Velours:

Le soleil allais bientôt se coucher. La journée n'avait pas été très bonne, le gibier se faisait de plus en plus rare et les maladie se raprochait des félins qui étaient de plus en plus fatigés et affamés. La seule chose qui réjouissait Coeur de Velours était les entrainement qu'elle donnaient à son apprenti Nuage d'Argent et les Assemblés qui amusaient La femelle puisqu'elle pouvait en savoir plus sur les clans qui les entouraient sans qu'une bagarre éclate. Elle était d'ailleurs prête à partir à l'Assemblé avec les autre chat de clan. Elle fermait la marche car c'était son habitude de rester derrière et de vérifier que tout allait bien. Elle avait aperçu son chef à l'avant de la meute, Etoile de Zéphyr parraissait plus grand que d'habitute...
Tous les félins courraient à présent, l'île n'était plus très loin. Tous les chats commencèrent à decsendre sur la glace. Leurs griffes essayaient tant bien que mal de s'acrocher sur l'épais manteau givré. Coeur de velours attendit et sauta le plus loin possible. Elle s'étala de tous son long sur la glace et se releva. Elle s'ébroua, regarda les guerriers qui étaient devant elle. Par chance aucun ne la regardaient. Elle se mit à glisser tranquillement sur la glace, dépassant les félins qui avait le plus de mal à rester debout et, au lieu de moter directement sur l'île, elle fit quelques pas autour et découvrit un tronc d'arbre caché derrière les roseaux. Elle le grimpa et admira ensuite les guerrier de son clan grimpé sur l'île. Certains tombaient sur un autre chat se qui créait une magnifique avalanche féline, d'autre se mettaient à rochonner en essayant d'escalader la terre glacée et d'autres était assit sur des rochers, ils ricanaient en voyant un telle spectacle. Coeur de Velours, elle aussi, ne put s'empêcher de glousser en regardant ses chat maladroit escalader l'île. Elle se dirigea ensuite vers le centre de l'île et écouta les différente conversation qui se trouvait autours d'elle. Elle ne savait pas à qui parler, falait-il discuter avec les chats de son clan ou se faire des "amis" dans les autre clans. Elle regardait autours d'elle jusqu'au moment où une petit voix lui dit:


-Il fait beau se soir, hein?

Coeur de Velours se retourna et découvrit un chat qui ne faisait pas parti de sont clan. Il ou plutôt elle vennait du clan de la rivière. Elle était totalement noire et avait les yeux dorés. Elle n'était pas très grande, elle devait certainement être une apprentie. Intrigué Coeur de velours s'aprocha d'elle et dit:

-Qui est-tu? Moi c'est Coeur de Velours. Que fait-tu toute seule? Et... Euh... pour se qui est du temps... j'avoue qui fait beau!

-Moi c'est Nuage de Rose, je fait parti du clan de la rivière. C'est ma première Assemblé et j'ai perdu mon amie. Donc je suis venu dire bonsoir à la première personne que j'ai vu, qui n'était d'autre que toi!

Elle continuèrent leurs conversation jusqu'à que les chefs de clans commencèrent leurs discutions. Coeur de Velours était heureuse. Cette journée qui avait commencé si mal se terminnait très bien!

Nuage de Rose:

Nuage de Rose était parti pour sa première Assemblé! Elle était parti en plus avec ses amis! Elle décida alors de rester avec Nuage de Pluie pour discuter et se dire les derniers ragots du clan de la rivière. Elle parlait des entrainements, de la chasse, du gibier qui se fait rare, des autres apprentis du clan et même des maladie qui les menaçaient! Elle était donc parti, à demi-rassuré vers l'île. Le voyage fut très rapide, mais la traversé du lac gelée dura très longtemps. Nuage de Rose n'arrêtait pas de tomber! Arriver près de L'île, elle se rendit compte que son amie Nuage de Pluie avait disparu. Elle avait dut aller plus vite que la jeune apprentie... Nuage de Rose décida donc de se raprocher de l'île comme elle pouvait et vit une femelle trois couleurs en haut d'un tronc d'arbre. La femelle parti ensuite et Nuage de Rose profita de son absence pour grimper sur le tronc et se diriger vers le centre de l'île. C'est ici qu'elle retrouva la femelle trois couleurs, alors elle se dirigea vers elle et lui dit:

-Il fait beau se soir, hein?

La femelle se retourna et observa longtemps l'apprentie. Au bout d'un moment la curiosité l'emporta et elle se mit à dire:

-Qui est-tu? Moi c'est Coeur de Velours. Que fait-tu toute seule? Et... Euh... pour se qui est du temps... j'avoue qui fait beau!

-Moi c'est Nuage de Rose, je fait parti du clan de la rivière. C'est ma première Assemblé et j'ai perdu mon amie. Donc je suis venu dire bonsoir à la première personne que j'ai vu, qui n'était d'autre que toi!


Nuage de Rose discuta avec sa nouvelle amie jusqu'à que les chef de clans anoncèrent le commencemant de l'Assemblé. Bientôt Nuage de Rose retrouverait Nuage de Pluie et lui ferait par de ses nouveaux amis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyVen 19 Fév - 21:02

*"Suis moi! Viens! Essaye de me rattraper!" Pluie d'Azurite ne se le fit pas prier, et bondit à la poursuite du chat blanc. Celui-ci se faufilait entre les troncs noirs des arbres. La pleine Lune éclairait avec peine cette partie de la forêt, et l'obscurité était omniprésente. Le jeune chat courait à en perdre haleine. Il ne sentait plus les gifles des branches basses, il n'entendait plus le cri strident du vent à ses oreilles. Seuls comptaient le corps fantomatique de sa proie, et le bruit sourd de son coeur contre sa cage thoracique. La forme du chat blanc se floutait au fur et à mesure que Pluie d'Azurite le rattrapait. Il se glissait entre les épines des ronces, là où le guerrier de l'Ombre s'écorchait. Le chat fantôme s'arrêta brsuquement et fit volte-face, le sourire aux lèvres. Pluie d'Azurite ne s'arrêta pas cette fois-ci. Il sauta. Le félin blafard s'écarta d'un bond gracieux, et le guerrier plongea dans la rivière.*

Pluie d'Azurite bondit sur ses pattes, toutes griffes dehors. Il était seul, dans la tanière des guerriers. Le toit de branchages le rassura, et ses pupilles révulsées se fermèrent peu à peu. Il s'assit et ferma les yeux, la tête encore hanté de son cauchemar, pourtant habituel. Il prit une grande inspiration. Il avait l'impression que tout l'air s'était échappé de ses poumons, comme si de l'eau envahissait son corps et y enlevait la moindre particule de vie. Un frisson le fit ouvrir ses beaux yeux bleus, et il regarda au dehors. Le chef appelait ses guerriers autour de lui, pour le départ vers les quatre chênes. Il accourut parmi la petite troupe, et s'excusa piteusement de son léger retard. Il regarda nonchalamment ses pattes crasseuses, et tenta en vain de les dissimuler. Il avait passé une journée plutôt chargée, et avait eut de la peine à se tenir éveillé. Sa sœur lui jeta un regard plein de reproches, auquel il répondit par un grand sourire ironique. Celui qu'il utilise pour rabaisser le caquet des prétentieux. Il posa son regard malicieux sur le meneur, qui donna le signal du départ.

Pluie d'Azurite effleurait délicatement l'herbe haute. Le gel l'avait brûlé, et elle était d'une couleur ocre. Les senteurs de la nuit parfumaient déjà le sentier que les chats avaient tracés au fil de leurs passages. Le guerrier songeait encore à ces émotions enfouies au fond de lui. Tous ces sentiments qui s'arrachaient à ses yeux sans qu'il puisse les contôler. Il ne pouvait rien faire contre eux, mais il s'évertuait tout de même à les cacher et à les faire oublier. Ils ressortaient exacerbés par trop de mensonges et de promesses, dans ces rêves qui mouvementaient chacune des nuits du jeune félin. Il peinait à se concentrer sur son chemin, et plus d'une fois il avait dévié et était partie se jeter dans un buisson de ronces. Il s'était quelque peu écorché les pattes, mais aucune douleur ne lui était parvenu. A peine avait il remarquer qu'il s'éloignait régulièrement du groupe de chats. Les derniers feux du Soleil couchant baignait la cime des arbres de leur lumière orangée. Les premières étoiles brillaient déjà haut dans le ciel, et la pleine Lune trônait au milieu des nuages. Elle se reflétait dans les yeux du chat au masque sombre. Il la regardait émerveillé par tant de beauté. Les branches sombres des arbres se succédaient au-dessus de sa tête, tandis que ses pattes suivaient leur chemin. Il rêvait éveillé. Il avait l'expérience de ces pensées qui voguaient où bon leur semblait. Il se perdait dans la contemplation du crépuscule.

Le petit groupe arriva finalement sur l'île où se tenait chaque pleine Lune l'assemblée des clans. Pluie d'Azurite n'y allait pas pour la première fois, mais ressentait une étrange sérénité mêlée du plus profond des respect en pénétrant sur ces lieux de paix inter-clan. Il regardait solennellement les paysages inondés à présent de lumière argentée. Quelques nuages voilaient de temps à autre l'astre de nuit, mais ne pouvaient empêcher son éclatante beauté de transparaître. Les yeux écarquillés comme ceux d'un chaton, le guerrier suivit silencieusement son chef. Il jeta un oeil au nouveau lieutenant. Il reconnaissait le pelage flamboyant de la chatte qu'il avait rencontré, quelques nuits plus tôt. Il détourna les yeux avant qu'elle ne le voie, et ralentit l'allure. Il ne voulait pas arriver tout de suite, pas encore, juste profiter un peu de la journée qui se mourait. Les ajoncs mélangeaient leur ardente teinte dorée à celle plus ténue de la bruyère. Le spectacle qui s'offrait à eux se colorait de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, et les fleurs parfumaient l'atmosphère de leurs senteurs enivrantes. Ce serait une belle nuit.

Pluie d'Azurite s'assit au milieu des chats. Des visages inconnus se tournaient sur son passage. Tous arboraient un regard curieux, qui tentait de déchiffrer le physique des nouveaux arrivants. Il les évitait de tout son possible, mal à l'aise au milieu de tant de vies. Il se trouva un coin, à l'écart de tous, mais d'où il pourrait voir les quatre chefs. Il plissa les yeux, et détailla minutieusement chacune des fourrures qui lui tournaient le dos. Certains chats lui étaient familiers, mais ils étaient très rares parmi la foule. Il ne voulait pas se faire remarquer, et se tapi donc dans l'ombre d'un arbre, dont les branches s'étendaient au-dessus de lui comme un voile protecteur. Il écouta le raffut des discussions. Les derniers potins se racontaient d'oreilles en oreilles, déformés et emplifiés. Chacun savait ainsi la vie de tout le monde, sauf la sienne. Il prenait soin à se cacher du reste du monde, comme ses sentiments le faisaient de ceux des autres. Il ne faisait confiance à personne. Ses escapades se faisaient plus discrètes, ses regards plus subtiles et sa présence s'effaçait peu à peu du camp. Il ferma les yeux pour mieux discerner les voix du le brouhaha général. Un bourdonnement sourd s'était élevé sur l'île, faisant fuir les oiseaux. Certains intrépides guettaient les prédateurs félins, et les surveillaient d'un mauvais oeil. Ils n'étaient que des proies face à des crocs et des griffes acérées. Pluie d'Azurite rouvrit les yeux sur ces branches qui flui aisaient office de ciel. Quelques bourgeons apparaissaient déjà. Il était encore très tôt pour l'arrivée du printemps, mais contre les saisons, et contre le temps, la vie renaissait. Il baissa la tête, et fixa le promontoire. Les chefs allaient prendre la parole. Il tendit l'oreille pour capter les premiers mots des meneurs. La queue enroulée autour de ses pattes brunes, il se tenait fièrement sous son arbre. Cette nuit, lui aussi représenterait son clan, à sa façon. Les étoiles scintillaient au fond de ses yeux, et la Lune se reflétait dans son coeur.

Revenir en haut Aller en bas
Petite Destinée
Félin Légendaire
Petite Destinée

Perso 2 : Rivière x4 & Ventx1
Perso 3 : Petit x1 & Apprenti x1 & Guerrier x3
Nombre de messages : 1845
Age : 23
Puf : Mémo <3

Date d'inscription : 13/06/2009
Points : 2051

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyVen 19 Fév - 21:42

      Passion Eternelle
      Le passé, des souvenirs qui ne s’oublient pas,
      Pourtant on continue sa route, pour ne pas s’arrêter.


      Combien j’avais de lune déjà ? Peut-être bien quinze ou seize, j’étais jeune même très jeune, j’avais déjà des enfants, un compagnon qui était absent, une sœur qui a vécu des douleurs et moi qui n’est pas comme les autres. Depuis mon réveil, tout à changer, mes enfants sont heureux mais je sais qu’ils n’auront jamais la même affection que si je n’étais pas tombée dans le coma … Le coma, cette épreuve qui m’a appris à me battre pour ceux que j’aime et j’ai pu faire la rencontre de diverse personne mais bien entendu morte. Pendant un peu plus d’une lune, je vivais au côté de mort mais ces morts étaient différents, je n’étais pas dans le monde du clan des Etoiles mais dans un autre, peut-être ceux qui sont fait de mauvaises actions, mais j’ai pu aussi rencontrer cette chef « Etoile du Sud ». Cette chef qui était comme même jeune, elle devait avoir trente-six lunes par là lors de sa mort. Mais si je suis là, c’est pour faire un devoir que m’a confié cette chef, un devoir pour que la vérité soit enfin appris de tous. Heureusement que cette Mélopée Funèbre n’est plus, oui, je la plains sinon elle aurait affronté tout le clan et même d’autres comme moi. Mais à mon réveil, je sus que ce monstre était en moi, encore et encore, je savais ce que je devais faire le tuer ou me tuer avec lui, je ne voulais plus mettre des personnes en dangers, c’était fini ! Je préfère mourir que blessais quelqu’un.

      Je me levais de ma mousse, j’avais rien fait de l’après midi, à vrai dire on m’avait dit de me reposer, j’avais écouté pour une fois, les enfants devaient être dehors ou alors près de moi. Je ne sus que, quand j’ouvris mes paupières, la nuit était tombée et j’entendais dehors un remue-ménage. Je vis une silhouette familière, ma sœur, elle me dit de sa voix douce et joyeuse :

      « Sœurette, tu veux venir avec moi à l’assemblé ? »

      Je la regardais, elle avait changé, elle était si joyeuse de me revoir, son sourire et son regard ne cachait pas sa gaieté. Elle m’avait annoncé qu’elle avait revu son « prince charmant », elle se voyait déjà dans l’avenir et me fit une sorte de confidence : « J’aimerais avoir des enfants ! », je lui avais souri ce jour là.

      « Oui, je viens. J’ai quelques choses à dire à l’assemblée, ne me demande pas, tu le verras par toi-même lorsque j’élèverai ma voix, maintenant on se met en route. »


      - Flash Back –

      « Père, j’ai rêvé que nous nous séparerons jamais ! »

      Il me sourit et me donna une lèche. Une larme coula le long de son visage, il était très sensible à mes paroles, je le regardais avec un air joyeux et si tendre. On pourrait dire qu’on s’aimait vraiment, comme des amoureux même si c’était mon père et que j’étais sa fille. Il me répondit d’une voix tendre :

      « Eternelle, j’aimerais qu’on le soit jamais, mais tu sais la vie, on ne peut rien savoir de l’avenir. Mais sache que je ne t’abandonnerai jamais sauf si la mort vient me chercher … »

      Des larmes coulèrent de mon visage, non, je ne voulais pas qu’il meurt, c’était la seule et unique personne que je connaissais. Sa mort me tuerait moi aussi et s’il y avait un responsable, je l’abattrai sans pitié, sans rancune, car je voudrais vengeance pour l’être le plus cher que j’ai. Je dis d’une voix sanglotant :

      « Père, je ne veux pas que vous partez surtout pour la mort, je ne sais pas comment je ferai, sans vous je ne suis plus rien. Celui qui vous tuera, je vous le jure, je vous le promets je l’abattrai comme un chien avec une violence sans limite. Vous êtes la personne la plus chère que j’ai, comprenez moi et puis je pense qu’on a le même amour. »

      Il s’approcha de moi, me serra dans ses pattes, je sentis son odeur, si douce puis elle sentait celle d’une rose qui était en plein éclosion. Mon père me ressemblait beaucoup, on n’avait le même physique mais peut-être pas le même moral. Il me dit d’une douce voix dans mon oreille :

      « Eternelle, je t’aime et je pense qu’on a le même amour, mais ne pense pas à la mort vit dans l’instant présent et oublie le passé ! »

      - Fin Flash Back –

      A ce souvenir, une larme lourde et pesante coula le long de mon visage, cet amour que je portais à mon père était bien plus fort que celle que je portais à Eclat de Flammes. S’il était encore là, j’en suis sure et certaine que nos relations Père et Fille seraient devenus relation d’amour. Mais le futur a pris les devants et à tout casser !

      Je marchais à côté de ma sœur, elle me regardait avec un air sans comprendre, d’une voix assez douce et tendre elle me demanda :

      « Pourquoi cette larme, Passion Eternelle ?
      - Cette larme est une larme de souvenir, mon père ou plutôt notre père me manque, mais tu ne peux pas comprendre comme je ne peux pas comprendre ton attachement pour notre mère. Dis-je en restant calme et douce.
      -Hum, je vois et tu as raison. »


      Elle regarda droit devant elle, je vis le long de sa joue une larme, elle pensait à son enfance, elle était très attaché à notre mère, mais moi je ne l’ai vu qu’une fois. Tout d’un coup, Eclat de Flammes passa devant moi, sans me regarder comme si j’étais invisible … Il avait changé et cela je m’en voulais. Plus rien ne sera comme avant, le passé a pris le dessus et la douleur aussi.

      Après quelques minutes de marche, nous arrivâmes à cette île qui était presque entouré du lac, il y avait du sable et quelques arbres. Un endroit calme et posant. Nous étions les derniers, les trois clans étaient déjà là, je les regardais et dés que je sentis l’odeur du clan de l’Ombre je frissonnais. Je mis à l’écart du groupe, ma sœur me suivait et me demandait :

      « Ca va ?
      - Oui, un peu troublé, répondis-je »



      [PS : Je ferai jouer d’autres de mes personnages.]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trafalgar Star
As des Chats
Trafalgar Star

Perso 1 : Patte d'Eden, Vent.
Perso 2 : Eclat de Flamme, Rivière.
Perso 3 : Coup de Foudre.
Nombre de messages : 3563
Age : 22
Puf :
Nami.
Ou Flame.

Assemblée de Février Mini_100911105621373390


Date d'inscription : 02/07/2009
Points : 4170

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyVen 19 Fév - 23:15

Petite Aura
L'âme meurtrie et le cœur en déroute,
Toujours je vis, mais dans le grand doute



    La vie, ou plutôt cette spirale faites d'injustice, je venais de la commencer. J'étais jeune, brillante et empli d'avenir. Enfin, c'était ce qu'un petit groupe de personne disait, va t-on dire. Il y a deux type de chats, ce qui déteste et les détestés. Moi, j'avais la chance d'être entre les deux, je détestais presque toute la population, mais d'un autre coté, ils me rendaient la pareille. Ce qui était bien, c'est que je commençais à prendre du recul avec ce que beaucoup de mes frères félins appellent " l'existence". Certes je ne savais rien de moi-même ni des personnes ayant le même sang que moi. Mais si ils m'avaient laissés, c'était que je ne devais pas être avec eux. Pourtant je n'étais pas méchante, et je me souviens seulement du visage de mes parents et d'un grand mâle tigré. La dernière phrase que j'avais dit à maman, c'était pour lui demander ce que c'était un monstre, car on venait de me traiter de cela. Maintenant je savais de quelle "classe" j'étais. Mais, même envers toute cette rancœur que j'ai envers l'humanité, je continuais à avancer. Des chats, j'en avais tué, mais ils m'avaient tout bonnement cherché. Je n'était pas sadique, j'étais juste fragile. Je ferrai aucun mal aux personne que j'aime, comme Petit Mémorial par exemple. Quoi que, je sais pas. Son esprit n'était pas non plus très sain, mais je crois que nous étions un peu pareil sur cela. Mais j'avais l'impression que, je n'étais qu'une bête de foire pour lui. Je le sentais. Ou même plus précisément, un élément pour l'aider. Jamais je n'aie ressentis une éventuelle amitié, juste une complicité. Je vis Étoile de Zéphyr qui ressemblait une troupe pour aller à l'Assemblée. Évidement je n'en faisais pas partie. Peu importe, j'irai car même. J'attendis tout de même qu'ils disparaissent pour m'élancer dans la course vers l'île. Mon petit corps encore fragile arrivait tout de même à supporter chacune de mes foulets. A ma grande surprise, je fus rapidement devant la grande presqu'ile. Mais j'étais parallèle à la petite étendue de terre permettant aux non nageurs de passer. La glace fondaient et elle faiblirait sous mon poids.

    #. Je peux détruire mais pas construire. Je dois faire le tour !

    Je me dandinai jusqu'au passage terreux. Des dizaines de chats venaient d'y passer et ça puait les autres clans. Je ne voyais pas pourquoi on devait les retrouver, nous manquions ne gibier et nous avions autre chose à faire que de se déplacer aussi loin d'ici. Mais j'avais lue dans les pensées du chef qu'il préparait quelque chose, mais quoi ? Peu être allait-il les prévenir ou demander aux clans adverses de pouvoir chasser dans leurs territoires. Jamais il ferrait cela, le clan du Vent était trop fier pour se mettre à genoux face à ses ennemis. J'atteins enfin l'île un petit peu fatiguée. Mais cela valait le coup. Il y avait tout type de chats, des petits et des grands. Des visages que je ne connaissaient pas puis.. Dans la foule de félins, légèrement en retrait, je vis une petite silhouette grise. Petit Mémorial ! Je fus ravie de le voir et je m'élançai vers lui toute heureuse.

    #. Tu es venu en douce toi aussi ?

    J'avais l'habitude de lui parler dans les pensées. Au moins je pouvais lui parler à distance. C'était utile quand il avait besoin de moi ou quand j'avais besoin de lui. Comme je disais, c'était mon complice, partout ou j'étais, il y était aussi. C'était ainsi, et j'aimais bien avoir un coéquipier pour mes bêtises. Un couple de chat passa près de moi. Ils étaient très mignons, la femelle avait un pelage crème et lumineux et l'autre un pelage doré. Les prunelles azurés de la chatte croisèrent les miennes, et elle découvrit toute la tristesse que dégageait mon regard. Je continuai à la fixer, par forcément méchamment. je n'avais rien contre elle. Elle finit par partir en courant, j'étais si affreuse ? Pourtant, mon physique n'était loin d'être désagréable et elle ne savait rien de moi. les chats étaient parfois spéciaux, et injuste. je regardais à nouveau Petit Mémorial, soumise. J'étais un peu vexé envers le comportement de la reine inconnue. Qu'es ce que j'avais encore fais ? Pourquoi tout le monde me détestait ? Pourquoi tant de mal..




Dernière édition par Zorro / Aura le Dim 21 Fév - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somptueux Pétale
As des Chats
Somptueux Pétale

Perso 1 : Somptueux Pétale / Ombre
Perso 2 : Etoile d'Orange / Etoile (anciennement Ombre)
Perso 3 : Oeil de Saphir / Ombre
Nombre de messages : 4033
Age : 21
Puf : Feknow

Assemblée de Février Pikachu_vs_pikatwo_gif_by_justingirl104-d3008lb
Assemblée de Février Obito_and_kakashi_gif_by_taki89-d2zydqw

Assemblée de Février 142317Evoli
Date d'inscription : 28/01/2009
Points : 4371

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptySam 20 Fév - 0:03

Cœur d'Orange :




    La pleine lune était très haute dans le ciel bleu marine. Les étoiles scintillantes parsemaient le ciel, ici et là. Grâce à la lumière blanche que produisait la clarté de la blanche lune. Ce soir là, comme tous les soirs de pleine lune, allait se tenir l'Assemblée à l'Île. La guerrière était toute excitée. Ce soir, allait se tenir sa première Assemblée en tant que lieutenante. Elle était émue et ne savait pas quoi dire. C'était ce soir aussi qu'elle allait voir son compagnon, Épine de Rosier. Cela faisait des jours et des jours qu'elle n'avait plus de nouvelles de lui et qu'ils ne s'étaient pas vu. C'était enfin le moment de partir. Les apprentis choisis par le chef se préparaient ainsi que les guerriers et anciens tandis que les reines et les chatons restaient au camp. Cœur d'Orange vérifia que personne ne manquait à l'appel et elle alla rassembler tout le monde pour partir. Mais avant même de se diriger en direction de l'entrée pour le départ, une petite voix qu'elle connaissait bien s'était glisser dans son dos et l'avait interpeller :


    - "Maman !"

    Elle se retourna, sachant déjà qui se tenait derrière elle. En effet, ses quatre étaient là, en train de l'admirer. La reine rousse savait qu'ils auraient tant aimer venir avec elle, mais ils savaient aussi autant que leur mère qu'ils ne pouvaient pas, à cause de leur âge. Elle les lécha, les uns après les autres et pressa leur truffe contre la leur :

    -"Tu nous raconteras, hein ?"

    Elle leur sourit. Puis elle leur dit, pour les rassurer avec sa voix plus douce:

    Bien sûr ! Je vous raconterais tout. Je dirais à votre père que vous auriez rêver de venir avec moi. Restez sage pendant mon absence, d'accord ?

    Elle les lécha encore une fois et rassembla ceux qui devaient partir à l'Assemblée pour enfin partir derrière leur chef, Noir de Café. Il donna enfin le signal et ils partirent tous ensembles vers l'Île.
    Une fois arrivé là-bas, la clairière était bien éclairé et le Clan du Vent ainsi que la Rivière étaient déjà arrivé. Dans la foule de chats qui discutaient ou faisaient connaissance, la rouquine ne cherchait qu'une silhouette, q'un félin. Elle le chercha du regard et se demanda avec désespoir si il n'avait pas été choisit pour participer à l'Assemblée. Elle allait abandonner et partir rejoindre son chef lorsque sur son visage, une illumination lui vint. Ses yeux s'ouvrirent et un sourire lui survint à travers son regard lorsqu'elle vit enfin le guerrier qu'elle avait essayer en vain de chercher. Cœur d'Orange courut vers celui qu'elle aimait, le fameux guerrier du Clan de la Rivière, Épine de Rosier. Il était justement en train de parler à son frère, Œil de Saphir. Elle était plutôt contente. Elle voulait un jour que son frère et son compagnon fasse connaissance. Vu qu'ils faisaient partis tous les deux de la famille, et qu'elle avait retrouver le beau chat roux, elle voulut les rejoindre. A pas feutrés, elle rampa sur le sol et se glissa derrière Épine de Rosier. Tout en faisant signe à son frangin ne pas la faire repérer, elle salua l'élu de son cœur assez ironiquement :

    Alors ? On ne dit plus bonjour ?

    Le grand guerrier se retourna, le regard empli de surprise. Son expression s'adoucit de tendresse lorsqu'il reconnut la belle femelle rousse. Ils pressèrent leurs truffes et Cœur d'Orange lui lécha l'oreille, contente de le revoir. Œil de Saphir comprit sur le coup que c'était son compagnon et sa sœur fit immédiatement les présentations :

    Œil de Saphir, je te présente Épine de Rosier, mon compagnon dont je t'ai tant parler. Épine de Rosier, je te présente Œil de Saphir, mon frère que j'ai retrouver il y a peu.

    Le frère de la nouvelle lieutenante salua le guerrier du Clan de la Rivière et lui sourit, l'air amical.




Œil de Saphir :


    Le guerrier venait de finir son repas lorsque sa sœur, la nouvelle lieutenante, venait de lui demander de se rassembler. Il était tout excité, autant que sa sœur. Chaque soir de pleine lune était pour lui un moment unique car on y était en paix et c'était le meilleur moyens de repérer les futurs ennemis. Il enterra les os et rejoigna le reste de la troupe. Il avait été choisit par le chef et la lieutenante à participer à l'Assemblée de ce soir. Quelques guerriers restaient au camp tandis que l'autre moitié partaient. Lorsqu'ils furent près, les guerriers, anciens et apprentis partirent tous pour l'Assemblée. Ils attendirent le signal de leur chef Noir de Café et y allèrent juste après. La route n'était ni très longue, ni très courte, ils arrivèrent assez rapidement à la clairière qui était éclairé par la lumière pâle de la lune qui brillait dans le ciel et faisait à ce qu'on pouvait voir comme en plein jour. Aucun nuage ne voilait le ciel, bon signe du Clan des Étoiles. Arrivé à l'Île, Œil de Saphir regarda un peu partout. Il vu les chefs du Clan du Vent ainsi que celui de la Rivière. Celui du Tonnerre n'était pas encore arrivé et n'allait peut-être pas tardé. Des anciens parlaient ensembles, les apprentis aussi ainsi que les guerriers amis d'autres Clans. Lui, il voudrait bien aussi se faire des amis, une compagne et avoir une famille à lui. Mais il savait aussi qu'il fallait un peu de patience, comme sa sœur en a eut pour être mère et devenir lieutenante. Il chercha du regard d'autres guerriers de son âge et trouva un membre du Clan de la Rivière qui cherchait quelqu'un. Ce guerrier avait les yeux ambrés, le corps musculeux et le pelage blanc parsemé de taches brunes. Ce pelage ressemblait étrangement à... celui de sa nièce, Petit Pétale. Serait-ce, le compagnon de sa sœur dont elle lui avait tant parler ? Il semblait chercher quelqu'un du regard. Puis le guerrier roux aux yeux bleus le chercha mais il avait disparut. Il sursauta de surprise lorsque le geurrier qu'il cherchait en question s'était retrouver derrière lui. Il fut impressioner par la vitesse des guerriers du Clan de la Rivière. Lui qui était très vif des yeux ne l'avait même pas vu se déplacer dans son dos. Le grand chasseur bicolore le salua :

    - "Bonsoir !"

    Il allait répondre à son interlocuteur lorsque la lieutenante qui était également sa soeur s'était glissé derrière son compagnon, elle lui fit un signe que son frère comprit rapidement et ne la trahit pas. Celle-ci pu commencer son coup et fit à son compagnon :

    -"Alors ? On ne dit plus bonjour ?"

    Le chasseur se retourna de surprise et ils se pressèrent le museau. De leur façon de se saluer, il su qu'il avait eut raison et que c'était bien Épine de Rosier, le compagnon de Cœur d'Orange, aussi père de ses neveux et nièces. Sa sœur fit rapidement les présentations :

    -"Œil de Saphir, je te présente Épine de Rosier, mon compagnon dont je t'ai tant parler. Épine de Rosier, je te présente Œil de Saphir, mon frère que j'ai retrouver il y a peu."

    Le rouquin aux yeux saphir le salua à son tour :

    - Bonsoir, enchanté de vous connaitre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Légende Solaire
Félin Star
Légende Solaire

Perso 1 : -
Perso 2 : Il n'est d'autre Clan que celui de la vérité et de la justice.
Perso 3 : Guerrier du Vent Disparu
Nombre de messages : 722
Age : 27
Puf : Colt
Date d'inscription : 01/05/2009
Points : 820

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptySam 20 Fév - 3:40

Ashera


      « Parfait, je suis bien ici. »

      Une énorme masse sombre se glissait le long d'une berge éclairée par la lune. Les traces de ses immenses pattes profondément ancrées dans le sable tiède de l'île. Le colosse tigré se mouvait lestement sur la terre de son enfance, qu'il avait abandonnée il y a de cela de longues saisons. Ses yeux rouges scintillèrent tandis qu'un rictus se perdit sur son visage.

      « Je suis chez moi. Ouais, c'est vraiment le pied... »


      Il repensa à sa brève rencontre avec son ancien Clan, avant qu'il ne s'éclipse il y a de cela quelques instants. L'ancien lieutenant était devenu chef et semblait avoir pris en assurance autant qu'en force. Il songea avec un demi-sourire aux qualités sans faille du chat aux yeux d'améthyste. Quel était déjà l'adjectif qu'utilisait Ashera pour ce genre de personne... ?




    • Il y a de Nombreuses Saisons...
    • Italie - Rome
    • Chambre Royale
    • 4:55 PM
    • « La Perfection ! Per-fec-tion ! »

      Ashera gesticulait sur le tapis perse aux motifs sinueux, en proie à ces crises de folie dont il avait le secret. Tigre du Crépuscule désormais habitué à ces scènes, mangeait son repas en silence tout en prenant soin de ne pas croiser son regard. Il jeta un coup d'œil à la souris qu'il dégustait, bien qu'elle soit de la taille d'un énorme rat. Il avait beau avoir déjà passé plusieurs lunes à la cour du félin tacheté, il était à chaque fois impressionné par le menu des repas. Bah c'était sans doute normal quand on était le plus puissant félin d'Italie...

      « C'est à toi que je parle, Yeux-Rouges ! Regarde mes gardiens, regarde-les ! Il sont la perfection incarnée. Aucun défaut, juste des qualités, rien que des qualités ! »

      La vingtaine de chats présent, pour la plupart courtisans et gardes, gardaient la tête baissée tout en fixant leur repas. Tigre du Crépuscule jeta un coup d'oeil aux gardes disposés aux quatre coins de la salle. En effet, la réputation de chacun d'eux n'était plus à faire depuis longtemps déjà. Après tout ils constituaient l'élite de Rome, la plus grande ville d'Italie. Ashera bomba le torse, puis sans même reprendre son souffle, désigna le chat au yeux rouge du bout de ses griffes tout en déclarant d'une voix solennelle :

      « Toi, tu es encore loin d'atteindre un tel stade. Mais sache que la perfection n'es en réalité qu'une absence de défauts ! Il est possible de surpasser la perfection, d'être capable de réaliser des prouesses que même les êtres les plus parfaits seraient incapables de concevoir ! »

      Maintenant, Tigre du Crépuscule sentait tout les regards braqués sur lui. Il était tétanisé, déchiré entre le respect que ce chat lui inspirait et la gène qu'il ressentait. Il n'osa même plus ne serait-ce que remuer une moustache lorsque Ashera reprit, sa voix désormais imprégnée d'un vibrato si acéré qu'il semblait découper l'espace les séparant :

      « Tu es de la même espèce que moi, Occhi Rossi ! Tu as ce potentiel, ce potentiel que je croyais pour l'instant être l'un des seuls à posséder ! Que la lumière du soleil qui t'a rendu capable de me résister te couronne de gloire ! Depuis ma conquête de Rome, jamais le sang du léopard qui coule dans mes veines n'était devenu aussi ardent ! »

      Une ovation de miaulement accueilli les paroles du souverain. La gorge nouée, l'adulte au yeux de rubis repensa à sa première rencontre avec Ashera et le duel qui s'en suivit. La longue balafre partant du haut de son épaule droite et descendant jusque au bas du dos se mit à le picoter lorsque le souvenir de l'incroyable habilité dont cet aristocrate faisait preuve ressurgit des limbes de sa mémoire. Et comment, dans un ultime instant de désespoir, le soleil lui donna la force de faire un bref instant jeu égal avec lui. Depuis ce jour, tous ici le reconnurent comme légitime compagnon d'arme. Après trois saisons de vie à l'italienne au sein de la capitale, il était devenu plus fort, plus rapide... il était devenu meilleur, se rapprochant ainsi d'encore quelques pas vers son objectif final.

      ...


      Légende Solaire dénicha enfin l'endroit adapté : un large rocher pointant vers le ciel, conférant un large vue d'ensemble sur l'endroit où se déroulait l'assemblée. En quelques instant il se hissa au sommet et s'installa confortablement pour suivre la suite des évènements. La collecte d'information et la patience était vitale pour l'accomplissement de son projet, il le savait.

      Un bref instant, son esprit s'abandonna à la vision d'un jeune chat noir aux yeux de saphirs, avant de se concentrer entièrement sur l'instant présent...


[L'Ashera, où la race de chat à 20'000 Dollars. Croisement entre un chat domestique, un serval africain et.... un chat léopard d'asie. (non pas un véritable léopard donc) => http://www.roumazeilles.net/news/fr/wordpress/2007/10/24/ashera-un-chat-domestique-avec-un-zest-de-leopard/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trafalgar Star
As des Chats
Trafalgar Star

Perso 1 : Patte d'Eden, Vent.
Perso 2 : Eclat de Flamme, Rivière.
Perso 3 : Coup de Foudre.
Nombre de messages : 3563
Age : 22
Puf :
Nami.
Ou Flame.

Assemblée de Février Mini_100911105621373390


Date d'inscription : 02/07/2009
Points : 4170

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyDim 21 Fév - 17:32


Nuage Clair
Les larmes m'harcèlent suivit de mon tourment,
Mon âme chancèle me conduisant au néant




    Qui suis-je ?

    Mes tourments commençaient toujours avec la même question. C'était surement l'unique raison de mon inquiètude incessante. Mais celle-ci m'entraînait souvent dans une haine profonde envers le monde, ou plutôt ceux qui m'entourait. Je détestais tout ces sentiments que chaque félins pouvaient éprouver, cela me rendait plutôt folle. Toute ces émotions, comme la compassion, la joie ou la tristesse, avait tendence à me rendre énervée. Je détestais vraiment toute les choses de ce monde sans exception. Pourquoi nous devions vivre sachant qu'un monde meilleur nous attendait las-haut ? La seule chose nous retenant ici, c'était l'incertitude de notre foi et l'inquiètude de ne pas avoir mieux après la mort. Je n'en savais pas plus que toute ces bêtes naïves se contentant de prier, mais je savais que ma maternelle était infiniment heureuse là ou elle était. Moi, je devais me contenter de vivre dans ce monde emplit de larmes et d'injustice, grandissant toujours un peu chaque jours. Les deux seules choses que j'étais capable de faire sans personne, c'était tout simplement grandir et faire pleurer autrui. J'étais particulièrement douée pour la deuxième option. C'était mon pastant favori, mais cela ne plaisait guère aux victimes, chose normalle. Ces chats avaient toujours l'habbitude de se plaindre pour très peu. Moi, j'ai toujours été très sensible et fragile, et avant les gens jouait de mon affection trop vite arrivée envers eux. J'ai été bâtarde, puis orpheline et maintenant, tout l'amour que j'ai envers mon frère est séparé par nos rangs différents. Petit Reflet était la seule personne à qui je tenais. C'était un peu comme si nous étions une seule âme en deux corps. Il ne pouvait jamais rien me cacher et moi de même. C'était mon âme soeur, alors pourquoi aurais-je besoin d'aimer autrui si il me suffisait ? J'ai fais comprendre cela à mon cher Nuage Dérangé. Ce sot n'avait pas comprit que je ne l'aimais pas et que j'aimais personne, sans aucune exception. Il était décidément bête, mais il avait gouté à la diablesse en moi. La voix d'Etoile de Satin me sortit de mes pensées. Elle appellait pour que les chats se rassemble pour partir sur l'île. Je décidais de partir avec eux, peu être que je croiserai l'espèce de spectre me servant de géniteur. J'évitai mes mauvaise pensées envers lui, ce chat sans importance me gacher la vie dans les plus profondes de mes pensées. Des gens me faisait du mal à cause de lui, et je me rappelrai toujours les paroles m'ayant brisée.

    « Mon pauvre, tu sais je suis le pauvre méchant qui gâche la vie de cette belle femelle. Il se tourna ensuite vers moi. Oui je lui gâche je lui fais penser à son père oui j’en ai appris des choses sur lui. Je sais des choses que tu ne sais même pas puis je suis loin d’être comme lui. Pauvre de toi, tu t’imagines partout ton père juste parce qu’un mâle séduit ou fait un peu comme un séducteur. Mais ouvre les yeux beauté, ce n’est pas de notre faute si ton père n’est jamais venu te voir mais je pense que tu es trop renfermé pour comprendre certaine chose. Alors maintenant si tu veux savoir des choses sur lui demandent moi sauf si tu me crois pour lui. »

    C'était Nuage Dérangé qui un jour m'avait dit cela, et depuis je ne lui avais plus parlé. Je le détestais autant que les autres, il n'avais pas compris que j'avais mal. Le groupe commença à avancer et je détalais avec la troupe. Silencieuse, je me contentais de regarder mes pattes nacrées luiser dans la nuit. C'était tout de même long d'aller las-bas, et je lançais des regards jaloux à tout les gens autours de moi. Il y avait même mon cousin, légèrement en retrait, plongeant son regard émeraude dans le vide. Silencieux, il avait d'une démarche gracieuse. J'avais toujours été sure qu'il était un petit peu comme moi, bien que son fond ne soit pas aussi pur que le mien.

    Nous arrivâmes sur l'île plus rapidement que prévue, et je m'assis silencieusement dans un recoin, préférant la solitude à une meilleure vue du grand rocher. Au moin, aucun pot de colle ne viendrait à ma rencontre, et je pourrais assister à l'Assemblée sans avoir à virrer tout ces imbéciles de félins. La solitud ene me ganait point, au contraire. Ca, je ne savais pas de qui je l'avais hérité. Mais pourtant, je me fichai bien de le savoir. J'étais moi-même et pas un mélange de deux être qui ne s'aimait pas. J'étais Nuage Clair, j'étais un démon à la fois un ange. Le reste, ce que les gens pensaient de moi, cela ne m'importait guère. Mais personne n'avait jamais tenté de fouiller au plus profond de ma personalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petite Destinée
Félin Légendaire
Petite Destinée

Perso 2 : Rivière x4 & Ventx1
Perso 3 : Petit x1 & Apprenti x1 & Guerrier x3
Nombre de messages : 1845
Age : 23
Puf : Mémo <3

Date d'inscription : 13/06/2009
Points : 2051

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyDim 21 Fév - 18:48

      Petit Mémorial

      L’évasion.

      Courir, s’évader,
      Être libre comme un oiseau
      Et ne jamais perdre ses ailes.

      Vole très haut, mais ne reviens pas.
      L’évasion te fait quitter ceux que tu aimes,
      Tu risque d’en perdre mais de gagner …
      La Liberté.


      Qui suis-je ? Pourquoi suis-je ici ? Moi, un sang mêlé mais qu’on aime car je suis un surdoué, pourtant on ne m’a jamais parlé de mes parents. Je ne les connais pas, je sais juste que ma mère est morte en me donnant la vie. Quelle bonté ! Quel courage ! Je l’admire pour ça. Mais j’aurais la connaître, vivre à ses côtés et voir sur mon visage un sourire qui n’est pas forcé. Mais qu’est-ce que j’y peux, c’est peut-être une punition mais de quoi, ma mère a toujours été pure comme du cristal. Ok, ok, elle a eu des enfants avec un chat d’un autre clan, mais l’erreur est humaine, c’est ce que dis les domestiques. De toute façon, personne ne peut être parfait et moi je suis loin de l’être. Je n’écoute pas le clan des Etoiles, je fais tout le contraire qu’on me demande, je fais des choses que je ne devrais pas faire, je me crois pour un guerrier libre de ses fonctions, pourtant je n’ai que deux-trois lunes, vous trouvez ça normal ? Moi, un petit, tout petit, qui n’écoute même pas la voix du chef et qui se dit : « Je suis le plus intelligent et tous les autres sont nuls ». Oui, il juge mais je pense qu’il connaît.

      Aujourd’hui, où plutôt ce soir, c’est l’assemblée. Bien sur comme toujours, je n’avais pas le droit d’y participer, mais qui a dit que je n’allais pas y aller, personne alors je vais le faire. La peur ne me fait pas peur, être vu non plus, de toute façon j’assume ce que je fais et ce je suis. Un surdoué un peu fourbe, un peu marrant qui se croit le meilleur, ce n’est pas une question de naïveté mais juste de prétention. Je suis très prétentieux, vous pouvez demander à cette chère Petit Aura, cette chatonne est très mystérieuse enfin déjà par l’apparence elle l’est. Quand je la regarde, je ne l’imagine pas comme un monstre, comme une chatonne très évolué et très intelligente. Cette femelle a un don spectaculaire, ça me fait toujours bizarre quand elle me parle par les pensées, mais au moins je sais qu’elle est toujours là et ça me rassure. Même si cette femelle n’est pas une personne à qui je pourrais confiance, nous sommes complices et on a un peu près le même passé. Elle ne connaît rien d’elle, je ne connais que ma sœur et encore je suis très différente d’elle. Cette chatonne est un peu mon clone avec beaucoup de différence, c’est avec elle que je fais la plupart de mes bêtises mais c’est toujours elle qui accusait, car je suis assez malin pour m’enfuir avant, c’est lâche mais rusé.


      J’entendais le chef qui appelait tous les guerriers et apprentis. Je vis qu’il me regardait, à son regard il me disait : « Petit, reste ici ! ». Mais bien sur, je fis l’air de rien, mais non, je ne suis pas comme ça, vous le savez. Je fis un petit sourire mesquin et très malicieux, il ne soupçonnait rien alors j’avais carte blanche. Je me demandais où était Petit Aura, ça m’étonne que je ne l’ai pas vu, j’espère qu’elle viendra, j’ai envie de m’amuser avec elle et ses pouvoirs. J’imagine la tête si quelques choses arrivent et leur parole : « C’est le clan des Etoiles, il nous punie ». Moi je serai, mort de rire, l’expression qui irait parfaitement avec ce rire.

      Je les vis partir vers l’île. Alors c’était là où se passait les assemblées, elle avait bien raison heureusement que je peux me fier à elle, enfin des fois. Je me mis un peu en arrière d’eux et je les suivais à la trace, il n’était pas très discret, il marchait, parlait, rigolait. Imaginez s’il y a un danger, on sera repérer et vite tuer. Après des minutes de marche, on arrivait à cette fameuse île, je voyais des gens d’autres clans. Je sentais de loin, l’odeur du clan du Tonnerre, j’eus un pas de recule, c’était là où ma mère avait passé toute sa vie. J’eus un petit sanglot, elle me manquait, je n’avais personne sur qui vraiment compter. Pourquoi ? Pourquoi moi ? Je ne suis pas très chanceux.

      Comme nous fûmes arrivés, je passais par les arbres, des fois derrière, où quand je voyais que cela devenait trop dangereux je montais en hauteur avec beaucoup de mâle mais c’était grâce à mon intelligence que je pus monter sans avoir recours à mes griffes qui étaient encore trop fragile. Après cette épreuve, j’arrivai sur l’île et je me mis à l’écart de tous. J’observai ceux qui y était, je connaissais personne mais j’essayai à découvrir des choses sur eux. Même si je n’avais pas le don de Petit Aura, je regardais dans leur regard, je pouvais voir par certaine personne qu’il était triste. Mais une personne me troubla, un apprenti surement de la Rivière, il était roux avec des yeux marron, dans son regard un air de sérieux, troublé et de la tristesse. Pourquoi pouvait-il être triste, peut-être qu’il n’avait plus de famille ou que son cœur avait mal. Avant que je pus en savoir d’avantage, je reçu un message de la belle chatonne ébène :

      #. Tu es venu en douce toi aussi ?

      Je la regardais venir, mais tout un coup un couple vint à cette île. Il regardait la chatonne avec un air triste, surtout la femelle, pourquoi ? Je sentais de là-bas que Petit Aura se demandait pourquoi on l’a regardé comme ça. La femelle s’enfuyait en courant. Je voyais dans le regard de Petit Aura, quelques choses de troublé, je sentais qu’elle se tourmentait. Sans même ne faire attention à être découvert, je courus en sa direction. Grâce à mes talents d’aclétisme, je fus arrivé en moins de deux. Je la regardais avec un air amical mais aussi un peu réconfortant. De la compassion mais pas de la pitié, cette chatonne n’avait pas besoin de pitié, surtout que pitié était cruelle. Je dis d’une voix amicale :

      « Content que tu sois venu, je me sens moins seul tout un coup. Ne fait pas gaffe à cette femelle, j’ai vu la scène, je ne sais pas pourquoi mais ne te tourmente pas pour ça. Aller viens, on va s’amuser, ça te changera les idées. »

      Je la poussai un peu pour qu’elle se bouge et me suit.


      Nuage Dérangé.

      Murir,

      Attendre que le fruit soit mur,
      Pour le manger et l’apprécier.


      Chaque jour, se ressemblait à l’autre sauf à chacun de mes entrainements avec Eclat de Flammes, je m’amusais beaucoup et c’était le seul moment que j’appréciais. Les jours étaient monotones, j’apprenais à chacun de mes cours de nouvelle chose, j’étais assez fort sans me vanter, j’avais un potentiel unique et une aide qui était ma voix. Une voix pas toujours sympathique mais qui je sais me sauvera des milliers de fois dans un avenir proche. Je le sais, cette voix a quelques choses de parfait, d’exceptionnel, heureusement que je l’ai. Elle avait toujours des bons conseils et quelques choses qui te poussaient à le faire, mais on était très différent. Cette voix me prend un monstre, alors que je n’ai rien de tel, peut-être que c’est pour me déstabiliser. Mais cela n’était pas grave, tant qu’elle était là et qu’elle faisait son rôle tout allait bien.

      Pour être franc, j’étais sans ami, oui, une solitude qui me faisait rien, ok, un peu de mélancolie, un peu de mauvaise humeur mais il faut mieux n’avoir aucune attachement pour ne pas souffrir. Pourtant j’aimais toujours cette chatonne, je sais que notre dernière discussion, j’avais été très cruel, oui, elle était d’un côté, me faire souffrir, jouer mes sentiments. Elle avait eu ce qu’elle méritait, ne croyez pas que je me laisse faire ça serait plutôt le contraire. Je suis franc, honnête et je ne cache jamais mes pensées. Le mot qui correspondrait à ma vie amoureuse serait pitoyable, totalement pitoyable, désespérant, moi qui est comme même un physique assez avantageux ma vie sentimentale était desserte. D’un côté c’était mieux ainsi, comme ça, si je mourrais aucune larme sera versé, je pense que ça serait de la joie à ma mort, oui après tout, je suis fous à cause de cette voix. Qu’est-ce qu’aurait été ma vie sans elle ? Un bonheur j’en doute, elle serait pareille, juste que je serais encore plus minable qu’avant.

      J’entendais la chef du clan nous appelait, je me mis près du promontoire, pour être prêt à partir pour l’assemblée. Je reconnus quelques personnes, comme mon mentor, sa campagne, Perle de la Rivière et bien d’autres. Bien sur, j’avais vu, Nuage Clair, elle avait changé, peut-être muri mais je savais qu’elle haïssait, ça sentait puis je pouvais le deviner très facilement. Je la comprenais pourtant, je savais ce que c’était t’avoir plus de parents et d’avoir comme seule familles ses sœurs ou ses frères. Mais elle, elle ne connaissait pas son père qui pourtant d’après une rumeur était de retour, je l’ai sus lors j’avais écouté une discussion de Perle de la Rivière avec sa sœur. Il était bien de retour, à ce nom j’avais souri, au moins elle, elle était heureuse et elle était toujours aussi belle et sympathique. Je savais beaucoup de choses à son sujet en écoutant des discussions, si Nuage Clair un jour voulait me parler, je lui dirais seulement si elle vient me parler et me demande.

      Je mis à suivre le clan, je pouvais entendre les discussions du camp, du manque du nourriture, des nouveaux nées, nouveaux apprentis ou guerriers. Les discussions se ressemblaient beaucoup, ça me faisait rire quand des personnes se plaignaient, moi je pouvais le faire et encore je n’avais rien d’extraordinaire à me plaindre. J’avais juste plus de parents et alors je continue ma vie même s’ils me manquent.

      A l’arrivé sur l’île, je me mis à l’écart, non, je n’avais pas envie de faire de rencontre avec d’autres chats qui me diraient : « T’a des parents ? T’a de la famille ? T’es de quelle origine ? ». Non, des discussions pareilles je m’en passerai bien, puis ça ne leur regardait pas, c’était ma vie et elle m’appartenait. Si demain, je voulais mourir, je le ferais, après tout c’est moi qui peux décider et personne ne peut me dire ce que j’ai à faire. Je fis qu’un regard était posé sur moi, un chaton ou plutôt un petit me regardait dans les yeux, il voulait lire. Je m’en fichais après tout, il pouvait penser ce qu’il veut de moi, lui il n’était pas mieux, un regard triste mais qui brillait l’intelligence. Je vis à quelques mètres, Nuage Clair, je la regardais avec un regard tendre mais sans émotion, dans son regard brillait quelques choses de méchant, mais si on perçait, on pouvait voir de la tristesse et de la haine pour ce monde. Je n’osais pas l’approcher, non, marre de me faire jeter comme un chat ingrat, quelle se débrouille, mais qu’elle vienne pas se plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aristote
Félin Légendaire
Aristote

Perso 1 : Folie Nuageuse
Nombre de messages : 1465
Puf : Aristote
Date d'inscription : 20/02/2009
Points : 1527

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyDim 21 Fév - 19:47

Liberté des Ombres


° De nombreuses lunes après mon départ ; Saison des feuilles vertes, jour 10.

    J’escaladai avec énergie le plan escarpé de ce sentier rocheux et rocailleux, les yeux rivés sur les hauteurs de la montagne. Une fine couche de gel avait recouvert la roche dure, rendant le terrain encore plus dangereux et impraticable qu’à l’origine. Mais ce n’était rien comparé à ce que j’avais du surmonter pendant l’hiver dernier. A ce moment, ce n’était pas la fine couche de gel qui rendait la monter dangereuse mais une épaisse couche de neige d’un peu près une demi queue de profondeur sur une couche de glace aussi dure que le calcaire. Autant vous dire que traverser la montagne aujourd’hui était un jeu d’enfant. Ce côté de la montagne m’était familier, il composait un excellent coin de chasse et avec mes deux autres compagnons de vie, nous nous sommes appropriés l’endroit en instaurant une limite de territoire, notre territoire. Aujourd’hui, le soleil brillait à l’horizon. Eclairé par ses rayons, le gel rendait les rochers étincelant comme des diamants. Oh c’était magnifique.

    J’arrivai à un rocher plat et pointu, tourné perpendiculairement à la montagne situé en hauteur à la limite du non-praticable du relief. J’y grimpai sans hésitation et m’offrait la vue splendide de l’Italie, fier territoire conquit il y a longtemps par un chat nommé Ashira qui s’empara des clés de la capitale, Rome. Mais là où j’étais, il n’y avait n’y grande ville ni bipède ni même d’autres félins pour perturber mon entrainement. Devant moi se découvrait un monde fait que de montagnes et reliefs escarpés dont les hauteurs étaient recouvertes d’une neige qui résistait aux chaleurs de la belle saison. Ce territoire composé entièrement de montées et descentes, de roches et de buissons épineux restait invivable pour la plupart des animaux. De plus, l’air était moins respirable ici qu’en bas. L’oxygène se faisait plus rare et donc la difficulté deux fois plus présente.

    - Ombre ! Viens voir ! Tu ne vas pas le croire !


    Ça s’était Occident, un chat brun rayé foncé aux yeux ambrés qui était incapable de m’appeler par mon nom entier. Il était un peu plus jeune que moi, court sur pattes et sa carrure banale laissait présumer de sa force. Hors il n’avait rien à envier aux élites de Rome, ça au moins je le savais pour l’avoir découvert à mes frais, il était responsable de la longue balafre qui me barrait l’œil droit de haut en bas. Quand je me retournai pour l’aviser, il était déjà derrière moi, ses yeux d’or-roux brillant d’excitation.

    - Attends d’entendre ça ! Je te promets que tu vas être stupéfié !


    J’allais répondre quand…

    - Occident ! Liberté des Ombres ! Qu’est ce qui se passe ici ? On vous entend à l’autre bout de la montagne.

    Mon regard bleuté fixa le propriétaire de cette voix. Un vieux matou, grand comme un aigle au pelage long couleur terre dont le bout de sa queue avait la particularité d’être blanc comme la neige créant un contraste presque comique avec le reste, pointa son regard bleu électrique aussi perçant que la foudre elle-même sur ses deux compagnons, moi et Occident en l’occurrence.

    - Rectification Azurishte, on L’entend jusque l’autre bout de la montagne.


    Dis-je en pointant le jeune chat rayé du bout de la queue. Azurishte était le plus vieux, le plus sage et le plus fort d’entre nous. C’était en quelques sortes le meneur de notre petite troupe, c’est aussi lui qui nous avait appris, à moi et Occident, à nous débrouiller en pleine montagne après nous avoir recueillit sous son aile. Au début, j’avais détesté ça. La façon dont il me donnait des ordres m’avait fortement déplut et il fut un moment où j’eus le courage d’exprimai ouvertement ma rancœur à son égard. Des touffes de poils avaient volé ce jour là, je m’étais retrouvé en fin de journée couvert de blessures et bien obligé d’abandonner. Le pire c’est que celui qui m’avait rendu dans cet état n’était autre qu’Occident. Sous la coupe d’Azurishte au temps où je n’étais pas encore là, il était devenu un guerrier exceptionnel à la force, à l’endurance et même à la rapidité bien plus élevé que mes pauvres compétences. J’étais un chaton face à lui. Je crois que c’est à ce moment que je décidai de prendre l’enseignement du vieux matou au sérieux. De nombreuses saisons se sont écoulées jusqu’à aujourd’hui et j’ai la fierté de me trouver à être un rang au dessus du féroce Occident. Et oui, à la longue, je lui étais devenu supérieur en matière de combat et je le battais maintenant dans tous les domaines, vitesse, endurance et force. Il n’y avait qu’Azurishte pour me résister encore et toujours.
    Le vieux prit la parole en regardant le félin brun rayé.

    - Eh bien Occident, qu’est ce qui te rend si excité comme une puce ?

    Le jeune répondit avec autant d’enthousiasme qu’auparavant.

    - C’est Ashera ! Vous n’allez pas le croire ! Y’a un chat, à Rome, qui a défié Ashera en duel et ce chat vous voyez…

    S’il voulait faire durer le suspense, les regards agacés de moi et Azurishte l’arrêtèrent dans sa progression.

    - Et bah ce chat, il lui a résisté ! Si, si je vous assure !

    Je fus réellement surpris par cette annonce. Tout le monde s’avait qu’Ashera était le plus fort des guerriers de Rome. C’était l’élite parmi les élites pour ainsi dire. Qui avait donc bien pu lui faire face ? Azurishte devait se poser la même question puisqu’il ajouta :

    - Et qui est donc ce chat si puissant Occident ?


    - On l’appelle le guerrier aux yeux-rouges.


    Je souris sans rien dire. Des guerriers aux yeux rouges, il n’y en avait pas un million. C’était sûrement lui.


    ***


    La pleine lune blanchissait la nuit de sa douce lumière froide. Le Clan du Vent avait entamé sa progression jusqu’à l’île, lieu de rendez vous entre les clans de la forêt qui existait jadis sous le nom des quatre chênes. Aujourd’hui, les chefs de clans allaient s’exprimer et donner les nouvelles depuis la lune dernière. Je me demandai un instant si Etoile de Zéphyr parlerait de moi en tant que nouvelle recrue du Clan du Vent ou s’il préfèrerait garder cette information sous silence. Je laissai les nouveaux apprentis tout excités passaient devant moi, les guerriers murmuraient entre eux à propos de l’assemblée et des amis qu’ils retrouveraient en cette occasion. La plupart m’acceptait déjà au sein du clan depuis mon récent retour et personne ne m’avait posé de questions quant à ma fuite il y’a si longtemps, ce qui me dispensais d’explications pour mon plus grand bonheur. Pas que je n’avais rien envie de leur dire sur mon voyage en terres lointaines mais c’était long et j’étais trop paresseux pour aller dans les détails. Etoile de Zéphyr en tête de file, nous arrivâmes au lieu de rendez vous des quatre clans, les félins du Vent se précipitèrent à la rencontre des autres chats des Clans qui étaient présent. Je laissais tout le monde passer devant moi, nullement pressé. Après tout, je n’avais pas grand monde à retrouver en cette assemblée, ma première depuis mon départ.

    J’arrivais près du grand rocher et c’est là que je le ressentis. Un imperspectible picotement qui m’incita à regarder sur la gauche. Une étrange impression d’être observé qui réveilla l’alarme instinctive familière de mon esprit. Il y avait quelque chose…Je souris, c’était trop beau. Depuis mon plus jeune âge, un lien puissant m’avait un jour unis avec un être hors du commun. Un être que j’appellerai aujourd’hui mon meilleur ami mais aussi mon plus grand rival et ceux depuis toujours. Ce lien qui me rattachait à lui de façon si particulière m’avait toujours permis de le retrouver, où qu’il aille. J’avais toujours eu un instinct très développé par rapport à la moyenne mais là c’était encore autre chose.

    Je tournai la tête et rencontrai ses deux yeux rouges grenats qui malgré l’absence restaient à jamais imprégnés dans mes souvenirs. Assis en hauteur, surplombant le lieu de l’assemblée, Tigre du Crépuscule trônait à l’égale des dieux du soleil qu’il admirait tant. Sa fourrure baignait par la clarté lunaire brillait d’une force nouvelle. Je souris de mon habituel air moqueur en le regardant, mes saphirs plongés dans ses rubis exactement comme autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Epineux
NOCTAMBULE.
Nuage Epineux

Perso 1 : Nuage Epineux
Perso 2 : Eclats de Glace
Perso 3 : Envol du Phoenix
Nombre de messages : 1053
Age : 21
Puf : Crèpe for Gaufrette & Kinder
Monocle for Lunette
Ma Luuuune for La FOoooOlle
Chupa Chup's for Sushi
Sadiquette for Ma Givrée (ça remonte à loin xD)
Jeune Padawan for Maître Jedi
Haribo ou Cheftaine for Spaghettis
Tagadoch Choupy for Minuich
Boule de Noël en PORCELAINE for Sapin, Guirlande, Cadeau, Bonnet du Rêne et Papier Cadeau
Trucquichinou for Chosinouchette & Chouetinouchette


Tagada pour tout le monde =)


Date d'inscription : 24/10/2009
Points : 1167

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyLun 22 Fév - 20:32

Nuage du Phénix


Nuage du Phénix était aux anges, en cette soirée de pleine lune. Quand la lieutenante, Eclat d'Azur, lui avait annoncé qu'il ferait partis des félins choisit pour la prochaine Assemblée, il avait sauté de joie. Boule d'Hibiscus l'avait aussi félicité, partageant son sentiment. Rien ne pouvait plus gacher son bonheur. L'appel résonna dans tout le camp, et c'est avec grand plaisir qu'il s'avança, et se méla à la foule. Son mentor lui avait expliquer son but lors de cette réunion. Obtenir le maximum d'informations et en dire le moins possible.

-Nuage du Phénix ?

Il savait parfaitement qui était là, derrière lui. Pourtant, il se retourna, et vit son amie, Boule d'Hibiscus. Ils avaient tout les deux un sourire rayonnant. Nuage du Phénix, parce qu'il allait aprticipé à sa première Assemblée, et la chatonne était contente pour lui, tout simplement. Le novice savait aussi ce qu'elle allait lui dire.

-Ne t'inquiète pas. Je te raconterais tout en détails, dès que je serais rentrer au camp. Cela te vas ?

La jeune féline acquiesça, toujours joyeuse. Le groupe de félins choisit commença à partir,Etoile de Zéphyr à sa tête, et Nuage du Phénix se fondit dans le foule. Il sentit tout de même quand il franchirent l'entrée du camp. La neige fondait lentement sous ses coussinets sensibles tandis qu'il avançait. Si certains bavardaient gaiement entre eux, les autres ne bronchaient pas. Leurs pensées étaient concentrés sur l'évènement à venir. L'apprenti au regard vert était tout exité, mais ne le montrait pas. Seul ses yeux brillant le trahissait. Ils arrivèrent sur l'île où se déroulait habituellement l'Assemblée. Autre fois, elle avait lieu aux Quatres Chènes, loin d'ici.


L'odeur des autres Clans se mélèrent rapidement à leurs odeurs. La frontière n'était pas loin, mais avec tout ces félins, Nuage du Phénix était impressionné. Il marchait maintenant au travers des autres félins, et se trouva une place assez facilement. Derrière lui, de nombreux matous de Clans differents menaient une discussion animé à propos du gibier. L'uns d'eux se vantait de chasser plus de prises que n'importe qui d'autre. Le novice se détourna d'eux, et observa le grand rocher où quatres félins les dominait. De quoi allaient-ils parler ? Il posa son regard vert sur les quatre chefs, attendant avec une impatience incroyable leurs discours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fate-of-cats.forum-actif.net/
Invité
Invité
avatar


Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyMer 24 Fév - 14:17


Nuage des Flots
première assemblé



[list]Le soleil tronait dans le ciel bleu azur. Un sentiment de culpabilité vint troubler les pensées de la jeune féline. Son père se trouvait surement loin d'ici et jamais elle ne pourrait le retrouver, même avec le plus forte volonté du monde. Tous sa à cause d'elle. La petite chatte blanche avait fugué lorsque elle était encore chatonne et elle s'était enfuis dans le territoire du clan de Vent. Son père l'avait vue et lui aussi c'était introduit dans le clan ennemi pour aller la chercher. Une proie se trouvait dans ses crocs et pour prendre la jeune chatonne, il falait qu'il la dépose. Quand il voulut retourner chercher son butin, une patrouille du clan du Vent l'avait surpris. Ils en avaient informé leur chef qui en avait parlé lors d'une assemblée. Son père était la risé de tous le clan à un point qu'il en fut banni. Après cet instant de tristesse, l'apprentie reprit enfin ses esprits. Le chef vanait de nommé son nom pour participer à l'assemblée. Elle fit presque un saut de joie, mais Nuage des Flots ne le fit pas. La jeune apprentie repartie la queue basse vers la Tannière des Apprentis pour faire un somme.
****
-Que tous ceux qui participe à l'assemblée se réunisse près du tunel d'ajonc !
La petite chatte blanche et grise fit un bond dans son lit de mousse. Elle sortit en courant vers le point de rendez-vous. Pour rien au monde elle ne manquerait sa première assemblée, sauf... pour son père. La troupe de félin se mit en route vers l'Île. Nuage des Flots avait entendu dire que c'était là bas que ce déroulait la réunion de chaque clan. La forêt s'ouvrit sur un gigantesque lac. En son centre, un ama de terre et de cailloux formait une petite Île asser grande pour y placer quatre clans réuni. Sur l'eau limpide, il y avait une petite couche de glace. Le groupe de félin s'y aventura avec précotion. Des chats miaulait, et parmi eux, se trouvait Nuage des Flots. Aucun des félins présent ne tomba, et ils arrivèrent tous sur l'Île. La jeune chatte s'installa confortablement dans un coin, près d'un rocher.
Revenir en haut Aller en bas
Stigma
Félin Légendaire
Stigma

Perso 1 : Etoile d'Encre / Ombre ~ morte
Perso 2 : Nuage Pourpre / Ombre ( Mélodie des Brumes )
Perso 3 : Boule d'Aubépine > Nuage d'Aubépine / Ombre ( Ectoplasme du Démon )
Nombre de messages : 2084
Age : 22
Puf :
E N C R E



C'est ;

► Mon Puf
► Ma Signature
► Mon Surnom
► Mon Pseudo

Ce n'est pas ;


► Mon Prénom
► Mon Nom
► Ma Couleur préférée
► Mon Type de stylo.

Date d'inscription : 05/01/2010
Points : 2373

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février EmptyLun 15 Mar - 21:51

    Coeur d'Encre:

    Coeur d'Encre avait été désigné pour aller à l'assemblée. Elle avait laissé ses deux chatons au camp. La jeune femelle prograisait dans la nuit, à la seule lueur de la pleine lune. Les étoiles de la Toison Argentée resplendissaient dans le ciel dégagé, où la pleine lune était clairement visible. La chatte au poil charbonneux était tapie sur la crête qui dominait l'île. Sous les 4 grands arbres qui cernaient la clairière, le sol était recouvert de feuilles morte que les premières gelées de la saison rendaient brillantes. Les formes sombres des félins rassemblés allaient et venaient sur ce tapis scintillant.
    C'était la première fois que leur nouveau meneur se rendait à l'assemblée sous ce poste. Les nouvelles allaient être nombreuses. Heureusement, le ciel dégagé ne comptait aucun nuages, ils avaient le temps. Elle entendit un craquement dans un arbre mais n'y fit pas attention. Elle franchi la dernière rangée de buissons avant de rejoindre le petit pont de pierre qui menait aux assemblées. Même les félins du Clan de la Rivière ne s'étaient risquer les pattes dans le courant glacial. Une fois sur l'îlot, elle remarqua que les félins étaient moins nombreux qu'elle ne pensait; tous appartenait aux Clan du Vent et de la Rivière. La jeune mère remarqua Etoile de Satin et Etoile de Zéphir accompagner de ses guerriers et de quelque apprentis. Son coeur battit plus fort quand elle se fondit dans la foule. Elle dit à voie basse à son apprentie, qu'elle avait emenée à sa première assemblée.

    Nous autres, guerriers, nous aimons célébrer nos victoires, pendant que les anciens parlent du bon vieux temps, avant la venue des Bipedes. Expliqua t-elle.

    Ne perd pas ton temps. L'assemblée est une bonne occasion de rencontrer nos futurs adversaires. Ecoute-les, mémorise leurs apparences et leurs comportements. Il y a beaucoup à apprendre de ces réunion. Ne dit rien qui pourrait être utilisé contre nous au coucher de la lune.

    Sur ces expications, sa novice s'éloingna vers un petit groupe d'apprentis ennemis. La jeune guerrière surveilla un instant son apprentie avant de filer vers un groupe de reines du Clan de la Rivière. Elle chercha des yeux son compagnon qu'elle trouva en grande discussion avec Museau Blanc La chatte semblait avaoir perdue toute timidité et parlait à Nuage de Lave comme si ils se connaissait déjà. Elle vit du coin de l'oeil la fourrure blanche et bien lissée de Nuage de Soie. Elle la rejoingnit en de sauts et la questionna:

    Comment vas-tu? Et Nuage de Lave? Et mes chatons?? bon j'arrette de t'embeter. Tu vas bientôt devenir guerrière?

    Le regard de la chatte questionnée semblait vide et vague; comme si elle avait perdue un être cher. Alors Coeur d'Encre compris. Le coeur de la chatte avait du être briser quand elle avait sue que Nuage de Lave et elle étaient unis. Soudain un bruissement attira son attention: le Clan du Tonnerre était là. Elle remarqua Jardin d'Eden filer vers Perle de Citron, une femelle blancha à laquelle le félin bicolore semblait préter une grande attention. Elle salua Senteur de Tornade et Coeur de Praline. Un signal sonore interompu le fil de ses pensées: l'assemblée commençait. La femelle distinguait mal les formes félines pérchées au sommet du rocher sacré mais elle distinguait leurs odeurs et paroles.

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Patte Pourpre:
    Course sanguinaire et vagabondes


    Patte Pourpre faisait semblant de dormir dans la pouponnière. Il entendit sa mère la quitter et s'assura que les félins étaient partis. Il sortit à pas feutrés pour ne pas que ses frères et soeurs le questionne sur sa destination. Il n'y avait que le chaton qui la connaissait. Le petit fila à toute allure jusqu'à sous le promontoire. Il tandis l'oreille. Des voix s'élevèrent au dessus de sa tête. Le rouquin attendit que les voix se soit tue pour détaler à fond de train vers le charnier. Il se hâta de passer le tunnel d'aubépines et s'arreta. Il ouvrit sa mâchoire pour mieux percevoire le fumet fétide des rats. Patte Pourpre avança doucement sur le chemin de terre. Le terreau meuble laissa bientôt place à des petits graviers pointus. Le chaton s'arreta soudain et souleva sa patte. Il lécha ses coussinets ensanglantés. Le gout du sang le fit saliver. Il se remit au petit trot et bondit sur un tronc abattu. Le petit dévisagea le paysage sombre sous ses pattes. Ce paysage si familier pour lui était parralèllement un cimetière de rongeurs. Mais ça, lui seul le savait. Lui seul était l'auteur de ces crimes à répétitions. Il se projeta dans les aires quelques secondes avant d'atterrir gracieusement de l'autre coté, sur le toit en ruine. Cette maison abandonnée était un nid à rats. Lui seul connaissait son existence. Il se laissa tomber sur le parquet grinçant de la maison et huma l'air. L'odeur de la charogne et des rongeurs était forte. Le chaton bondit dans le tas de rats apeurés. Il en cueillit un du bout de ses petites griffes éffilées et le sortit de la maison. Enfin à l'air libre, il respira à fond l'air pur et déposa au sol sa future victime. Il lui barra la route alors qu'elle allait partir et l'applatie au sol. Il planta ses petites griffes dans ses petits yeux rouges en lui arrachant un cri. Puis il lui ouvrit le ventre d'un coup de griffe. Le sang se mit à couler rapidement pendant que le petit sanguinaire s'en alla en quete d'une deuxième victime car ce rituel sanguinaire et macabre lui avait ouvert l'appetis. Il laissa souffrir sa première victime avant de revenir, un deuxième rat dans la mâchoire. Il avala goulument son repas et fit sa toilette pour effacer toutes traces de nourriture. Patte Pourpre se mit debout et courut à toute allure pour rejoindre l'île. Il savait que cet endroit lui était interdit car c'était le lieu des Assemblées mais le petit s'en moquait. Il s'arreta devant la pente qui menait au lieu sacré. Le chaton passa le pont à pas de velours et grimpa dans un arbre en face du Grand Rocher. Quatre félins bondirent sur celui-ci et lancèrent l'appel sonore. Le chenapan vit du haut de son perchoire sa mère en grande conversation avec des chats inconnus et son père avec une de son clan. le petit n'en sut pas plus, il fixa les quatre silouettes félines perchées sur le rocher géant.

_________________


Assemblée de Février Tumblr_m0dnx0K00u1r6d22jo1_500


Etoile d'Encre . Nuage Pourpre - Stigma . Boule d'Aubépine . Nuage de la Symphonie . Fleur de Cristal . Fourrure Enneigée. Mirage - Âme du Desert . Nuage de Fraise . Queen . Nuage Boréal

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Assemblée de Février Empty
MessageSujet: Re: Assemblée de Février   Assemblée de Février Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Assemblée de Février
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assemblée de Février
» Assemblée d'Avril.
» Ravage Fevrier/Mars 2009
» Playtest mardi 22 février chez Ben
» Tournoi en double au Donjon 25 Fevrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans ABB :: 
Archives
 :: Anciens RPS
-
Sauter vers: